Affrontements violents dans le nord de l’Angola après la mort de mineurs illégaux

Affrontements violents dans le nord de l’Angola après la mort de mineurs illégaux

Deux personnes ont été tuées dimanche en Angola lors de violents affrontements qui ont opposé les forces de l’ordre et des manifestants qui les accusaient d’avoir tué des chercheurs illégaux de diamants, a-t-on appris lundi auprès de la police.

Les incidents ont débuté lorsque la population de Calonda, dans la province du Lunda Norte, a appris la mort dans une mine de diamants de 17 prospecteurs illégaux tués, selon leurs proches, par la police ou la sécurité privée de l’entreprise.

La population a alors attaqué le domicile du chef de la police municipale, a incendié celui du chef traditionnel du village puis a envahi l’hôpital, a rapporté à la presse le commissaire de police Alfredo Quintino Lourenço Nilo.

« La police a été contrainte d’utiliser des armes à feu pour disperser la foule », a-t-il affirmé, précisant que l’opération s’était soldée par la mort de deux manifestants, dont un enfant « abattu par un tir ou une balle perdue ».

Une quarantaine de personnes ont été arrêtées et étaient toujours interrogées lundi, selon M. Lourenço Nilo.

Le calme était revenu lundi dans la localité où, selon un responsable local, Jose Zecamutchima, d’importants renforts de police venus des villes voisines ont été déployés.

Les autorités angolaises ont engagé en octobre 2018 une grande opération visant à mettre fin à l’exploitation et au commerce illégal de diamants dans la région, proche de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

A ce jour, 700.000 personnes ont été expulsées, selon les derniers chiffres fournis par le ministre de l’Intérieur Angelo da Viegas Tavares.

Dans un rapport publié en novembre, l’ONG Human Rights Watch (HRW) avait soupçonné les autorités de « mauvais traitements » dans le cadre de cette opération baptisée « Transparence ».

Le gouvernement du président angolais Joao Lourenço, qui a justifié cette opération par la nécessité de restructurer le secteur du diamant, a nié toute exaction.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos