Le Musée de l’Afrique à Tervuren ouvre un laboratoire du bois au Congo

Le Musée de l’Afrique à Tervuren ouvre un laboratoire du bois au Congo

Le Musée de l’Afrique à Tervuren (MRAC) a inauguré dimanche un laboratoire de biologie du bois en République démocratique du Congo, annonce-t-il lundi dans un communiqué. « Situé dans la réserve de biosphère de Yangambi (nord), au cœur du bassin du Congo, il servira aux scientifiques congolais et internationaux pour y mener des actions de recherche de pointe sur l’anatomie du bois et la dendrochronologie (étude des cernes de croissance des arbres) afin de mieux comprendre le rôle des forêts dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique », explique le MRAC.

« Le bassin du Congo est la deuxième forêt tropicale humide du monde en termes de superficie et son rôle est crucial dans le stockage du carbone et la régulation de la température. Par conséquent, la compréhension des caractéristiques de croissance des arbres locaux, de l’historique de la végétation et des propriétés du bois nous permettra de protéger cet important écosystème », a indiqué Hans Beeckman, chef du service de biologie du bois au MRAC, au cours de la cérémonie d’inauguration.

Le laboratoire bénéficiera aux universités et instituts congolais comme l’INERA (Institut national pour l’Étude et la Recherche agronomiques) et l’Université de Kisangani; il s’inscrit dans le cadre du projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo), financé par l’Union européenne.

Le MRAC forme des chercheurs congolais à la gestion du laboratoire qui sera autonome à la fin du projet FORETS en 2021. Ce projet est directement consacré à la protection de la réserve de Yangambi.

Que pensez-vous de cet article?