RDC: la Monusco commence à réduire la voilure et prévoit de fermer huit bureaux

RDC: la Monusco commence à réduire la voilure et prévoit de fermer huit bureaux

La Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC) a entamé le processus de fermeture de plusieurs de ses bureaux dans le pays, principalement à l’ouest, a annoncé lundi sa cheffe, la diplomate algérienne Leïla Zerrougui, en anticipant une réduction du budget de sa mission à partir du 1er juillet. La Monusco – de son vrai nom « Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC » – prévoit de supprimer environ 760 postes, dont les trois quarts sont occupés par des Congolais.

Il s’agira uniquement de personnel civil affecté à des domaines comme les droits de l’homme, les affaires politiques et la communication. Les effectifs militaires ne sont pas concernés, a précisé Mme Zerrougui lors d’une rencontre avec la presse à Kinshasa.

Des coupes toucheront tout le pays mais elles concernent principalement le personnel affecté à huit bureaux appelés à fermer d’ici au 30 juin: ceux de Dungu (nord-est), Mbandaka (nord-ouest), Bandundu (ouest), Kamina (sud-est), Matadi (ouest), Mbuji-Mayi (centre), mais aussi ceux de deux grandes villes, Kisangani (nord-est) et Lubumbashi (sud-est, la deuxième ville de RDC), qui devrait fermer en dernier.

« Si on doit faire des choix, on doit rester où on a le plus besoin de nous, où il y a des groupes armés », a expliqué la représentante du secrétaire général de l’ONU, citant les deux Kivu, l’Ituri, le Tanganyika et les deux Kasaï.

Le mandat de la Monusco, la plus importante opération de maintien de la paix onusienne dans le monde, a été renouvelé fin mars et prolongé, quasiment sans changement, jusqu’au 20 décembre prochain.

Avec ces fermetures, la Monusco prend les devants, dans l’attente de l’adoption de son budget, prévue comme chaque année en juin, par l’Assemblée générale de l’ONU. Le budget qu’elle a soumis prévoit une baisse de 100 millions de dollars sur un montant de près de 1,2 milliard, à partir du 1er juillet.

Selon Mme Zerrougui, le siège new-yorkais de l’ONU avait initialement demandé un effort de 200 à 250 millions de dollars.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos