Ouganda: inculpation du « cerveau » du kidnapping d’une touriste américaine

Ouganda: inculpation du « cerveau » du kidnapping d’une touriste américaine

Le « cerveau » présumé de l’enlèvement d’une touriste américaine et de son chauffeur ougandais, finalement libérés en échange d’une rançon, a été inculpé jeudi devant un tribunal de l’ouest de l’Ouganda, a annoncé la police locale. Byaruhanga Onesmus, un « ancien détenu », a été inculpé de trois chefs de « vol aggravé » et deux chefs de « kidnapping avec intention de réclamer une rançon » devant le tribunal de Kanungu (ouest), a indiqué le porte-parole de la police ougandaise, Fred Enanga.

Selon la même source, cet homme de 43 ans a récolté les informations nécessaires pour le kidnapping, notamment en suivant les mouvements de la touriste américaine, et joué un rôle important dans la demande de rançon.

Les autorités accusent également cet homme de crimes commis précédemment dans le district de Kanungu, dont un meurtre, des « vols aggravés » et d’autres enlèvements, a ajouté le porte-parole. « Nous prévoyons d’ajouter des charges contre lui et ses associés criminels ».

La touriste américaine et son chauffeur ougandais avaient été enlevés le 2 avril par des hommes armés dans le parc national de Queen Elizabeth, frontalier de la République démocratique du Congo (RDC).

L’agence organisatrice du safari avait annoncé dimanche leur libération contre le versement d’une rançon d’un montant non précisé. La police avait déclaré peu après l’enlèvement que les ravisseurs avaient réclamé 500.000 dollars.

Le 9 avril, la police ougandaise avait indiqué avoir arrêté des suspects impliqués dans l’enlèvement, sans en préciser le nombre.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos