RDC: quatre autres gouverneurs élus, la domination du camp Kabila se renforce

RDC: quatre autres gouverneurs élus, la domination du camp Kabila se renforce

Deux partisans de l’ex-président congolais Joseph Kabila ont été élus samedi comme gouverneurs des provinces de la Tshopo (nord-est de la République démocratique du Congo) et du Nord-Ubangi (nord), alors que deux indépendants ont emporté la mise dans les provinces du Kasaï central (centre) et du Haut Lomami (sud-est), selon les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante. Dans la province de la Tshopo, c’est un membre du Front commun pour le Congo (FCC), Louis Marie Wale Lufungula, qui a été élu au second tour par l’Assemblée provinciale établie à Kisangani, le chef-lieu de cette province issue du démembrement de l’ex-province Orientale en quatre entités plus petites, réalisé en 2015.

Il a obtenu 17 voix sur les 27 votants au second tour, aucune majorité absolue n’ayant été atteinte lors du premier, ont précisé des médias congolais.

Au Kasaï central, un fief du nouveau président Felix Etienne Tshisekedi Tshilombo et de son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), un indépendant, Martin Kabuya Mulamba, a été élu comme gouverneur au nom de l’Alliance des Forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) avec seize voix sur 33 votants. Il l’a emporté de justesse face au candidat du FCC, Valentin Ngandu, qui a obtenu quatorze voix. Les deux candidats de l’UDPS ont été éliminés au premier tour.

Dans le Nord-Ubangi, un candidat du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, la formation politique de M. Kabila), Nzege Koloke Izato, a été élu au gouvernorat, installé à Gbadolite – une petite ville où l’ancien dirigeant zaïrois Mobutu Sese Seko avait fait construire un fabuleux palais avant son renversement par la rébellion de Laurent-Désiré Kabila, le père de l’ancien président congolais.

Avec dix voix, M. Koloke a devancé son rival, Seti Sapo Bienvenu, candidat indépendant, qui a récolté huit voix sur les 18 votants.

Dans la province du Haut Lomami, un candidat indépendant, Marcel Lenge Masangu Mpoyo, a été élu gouverneur. Il a obtenu seize voix contre douze à Kalenga Mwenzemi, le gouverneur sortant et membre du FCC, la coalition des partisans de M. Kabila.

Le FCC avait déjà remporté dès le premier tour la majorité des postes de gouverneur mis en jeu lors de ce scrutin au suffrage indirect, selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Les gouverneurs restent à désigner – en principe lundi – dans les provinces du Sud-Ubangi (nord), où deux candidats, Jean-Claude Mabenze et Jean Robert Koli, ont obtenu respectivement quatorze et douze voix au premier tour, et du Sankuru. Dans cette dernière, seuls huit des 27 députés que compte l’assemble provinciale se sont présentés, en signe de protestation contre la « candidature unique » du ministre sortant de l’Information et des Médias, Lambert Mende Omalanga.

Les gouverneurs des deux dernières provinces, le Nord-Kivu (est) et le Mai-Ndombe (ouest), touchées respectivement par une épidémie d’Ebola et des tueries de civils et par une soudaine éruption de violences communautaires qui ont fait, selon l’ONU, au moins 535 morts en deux jours à la mi-décembre, sont prévues le jeudi 30 mai.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos