Jumia, l’Amazon africain, fait son entrée à Wall Street

Jumia, l’Amazon africain, fait son entrée à Wall Street

Jumia, le leader africain du commerce en ligne, s’apprêtait vendredi à faire ses premiers pas à Wall Street et à lever 196 millions de dollars à l’occasion de cette opération. L’entreprise débutera en cours de séance son aventure sur le célèbre parquet du New York Stock Exchange sous le symbole « JMIA ».

Considérée comme une des pépites du continent africain, Jumia avait déposé mi-mars les papiers préparant son arrivée à la Bourse de New York. Elle a précisé vendredi qu’elle allait offrir 13,5 millions d’American Depositary Receipts (ADR) au prix de 14,50 dollars l’unité, soit au milieu de sa fourchette de prévisions initiales (entre 13 et 16 dollars).

Les ADR sont des certificats permettant à une entreprise étrangère d’être cotée aux Etats-Unis sans avoir à se plier aux lourdes exigences réglementaires du pays.

Fondé en 2012 au Nigéria, Jumia propose à ses utilisateurs une plateforme reliant les vendeurs aux consommateurs, un service de logistique permettant l’expédition et la livraison de colis des vendeurs aux consommateurs, et un service de paiement facilitant les transactions entre les utilisateurs actifs.

Désormais présente dans 14 pays en Afrique, l’entreprise se targue de compter, selon les derniers relevés fin 2018, 4 millions d’utilisateurs actifs et 81.000 vendeurs.

Signe de sa forte croissance: l’entreprise a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 130,6 millions d’euros, en hausse de 40% sur un an. Et le volume des transactions réalisées sur ses plateformes s’est élevé en 2018 à 828,2 millions d’euros, ce qui correspond à une progression de 63% par rapport à l’année précédente.

Le groupe reste cependant encore déficitaire.

Parmi les investisseurs ayant accompagné sa croissance, Jumia compte de grands noms de l’économie comme Pernod-Ricard, Axa, Orange ou Goldman Sachs. Ses actionnaires principaux sont l’opérateur sud-africain MTN (à hauteur de 30%), la société allemande Rocket Internet (21%) et le groupe luxembourgeois Millicom (10%).​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos