RDC: les kabilstes se taillent évidemment la part du lion chez les gouverneurs

RDC: les kabilstes se taillent évidemment la part du lion chez les gouverneurs

Par Marie-France Cros

Comme on s’y attendait après le partage du pouvoir concocté entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi au lendemain de la présidentielle du 30 décembre, perdue par ces deux hommes selon les compilations électorales de l’Église, les candidats du FCC (Front commun pour le Congo, coalition kabiliste) se taillent la part du lion lors du premier tour des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de province (élus par les députés provinciaux), qui a eu lieu mercredi : les kabilistes ont déjà engrangé 16 postes de gouverneur sur 22.

La base UDPS devrait difficilement avaler le fait de n’avoir remporté qu’une seule victoire, au Kasaï oriental (Mbuji Mayi), patrie d’origine des Tshisekedi.

Mais au Kasaï (Tshikapa), où l’UDPS est populaire, notamment chez les Lubas (ethnie des Tshisekedi, largement représentée au sein de l’UDPS), c’est le candidat du FCC Dieudonné Pieme qui l’emporte, par 25 voix contre 5 au candidat de l’UDPS, Léon Mubikayi.

Soupçonné du massacre de Yumbi

Plus explosif : à Kinshasa, place-forte de l’UDPS et résolument anti-Kabila, c’est aussi le candidat kabiliste, Gentiny Ngobila, qui l’emporte sur son rival UDPS, Laurent Batumona. Gentily Ngobila, 54 ans, homme d’affaires spécialisé dans les sociétés de sécurité, fait l’objet d’une plainte de rescapés du massacre de Yumbi, qui a fait 535 morts, un millier d’habitations détruites et 20 000 déplacés les 16 et 17 décembre derniers.

https://afrique.lalibre.be/34926/rdc-le-nouveau-gouverneur-de-kinshasa-soupconne-dans-les-tueries-de-yumbi/

Stylos-caméras pour prouver qu’on a « bien » voté

Dans le Tanganyika (ex-Katanga ; Kalemie), c’est Zoé Kabila, jeune frère du “Président honoraire”, qui a été élu dès le premier tour, avec le soutien de l’UDPS, contre Christian Mwando, vice-président du G7 (coalition pro-Moïse Katumbi, qui appuyait Martin Fayulu à la présidentielle). M. Mwando a dénoncé des pressions sur les députés provinciaux, qui se sont vu distribuer mardi soir par le FCC, selon lui, des stylos-cameras pour filmer leur bulletin électoral et prouver ainsi qu’ils avaient “bien” voté.

Dans le Haut-Katanga (Lubumbashi), le FCC Jacques Kyabula est passé contre Coco Mulongo, député national UDPS de Lubumbashi. Le très populaire ex-président du parlement provincial, Gabriel Kyungu, s’est pourtant rallié à Félix Tshisekedi.

https://afrique.lalibre.be/34704/rdc-coups-de-feu-tires-au-parlement-de-lubumbashi/

Dans le Lomami (province issue du démembrement du Kasaï), où vivent de nombreux Tetelas, c’est encore un candidat FCC qui l’emporte, Sylvain Lubamba, par 19 voix contre 7 à Bruno Kazadi (de Cach, la coalition UDPS-UNC).

Dans le Lualaba (ex-Katanga; Kolwezi), c’est l’ex-gouverneur kabiliste de cette province, Richard Muyej, qui fut ministre de l’Intérieur de Joseph kabila, qui l’emporte; il est apprécié par une partie de la population pour ses actions en matière de sécurité.

Le stylo caméra distribués mardi soir aux députés provinciaux du Tanganyika.

Que pensez-vous de cet article?