L’ambassadeur d’Allemagne à Kigali rappelé après des propos « offensants »

L’ambassadeur d’Allemagne à Kigali rappelé après des propos « offensants »

Le Rwanda a accusé mardi l’ambassadeur d’Allemagne à Kigali, Peter Woeste, d’avoir insulté le pays et son président Paul Kagame, ajoutant qu’il avait été rappelé à Berlin. « Peter Woeste a fait des remarques offensantes envers notre pays et le président lui-même, a affirmé le secrétaire d’Etat rwandais aux Affaires étrangères – et ancien ambassadeur à Bruxelles -, Olivier Nduhungirehe, à l’agence de presse allemande dpa.

« Il a été rappelé par son gouvernement après que nous eûmes abordé la question avec eux », a-t-il ajouté, sans préciser la nature des faits reprochés à l’ambassadeur.

A Berlin, le ministère des Affaires étrangères a indiqué à dpa que M. Woeste était « rentré en Allemagne voici quelques jours, sans détailler la raison de son rappel.

Le journal ‘Die Welt’ rapportait la semaine dernière que c’est un courriel privé du diplomate dans lequel il exprimait des critiques contre Kigali qui expliquerait ce départ. On ignore le contenu de ce message ainsi que la façon dont il est parvenu aux autorités de Kigali.

Olivier Nduhungirehe a rétorqué qu’il ne s’agissait pas d’un mail privé qui est à l’origine de cette situation, mais d’un message envoyé à la communauté allemande au Rwanda.

Le diplomate a, précise le quotidien, quitté le Rwanda le 31 mars, une semaine avant les commémorations du 25ème anniversaire du début du génocide de 1994, qui a fait plus d’un million de morts selon les autorités rwandaises – environ 800.000 selon l’Onu – en trois mois, du 7 avril au 4 juillet, date de la prise de Kigali par le Front patriotique rwandais (FPR), la rébellion tutsi commandée par le général Paul Kagame, désormais chef de l’Etat.

Le Rwanda a été une colonie allemande de 1894 à 1918, avant d’être administré par la Belgique jusqu’à son indépendance en juillet 1962.

Kagame, au pouvoir depuis 2000, a acquis une figure de père de la Nation autant respecté que craint au Rwanda et sur le reste du continent africain. A l’extérieur, le jugement est plus critique et le dépeint plutôt en despote éclairé.

Que pensez-vous de cet article?