Que l’aventure commence….

Que l’aventure commence….

5…..4…..3…..2…….1……0…….. :-) :-) Direction le Bénin…

Nous vous présentons les élèves animateurs du CECS LA GARENNE.

Les heures se décomptent, les minutes, les secondes, une vraie course contre la montre se
déroule en ce moment au sein des murs de l’école. Le groupe s’est soudé, les élèves sont
prêts à vivre, pour la plupart, la première grande expérience de leur vie, un voyage pour
aller à la rencontre d’inconnus, qui ne partagent ni leur environnement, ni leur culture. Et pourtant, ces Béninois qui les attendent au-delà des mers, ne sont plus des inconnus, car nos jeunes, lors de leur longue préparation, ont appris le sens réel du mot « Humanité ».

Il est temps de faire un petit bilan de ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire.

– Suivre des formations : Check
– Prendre conscience des inégalités : Check
– Mettre en place des activités sociales, culturelles au sein de l’école, de la société : Check
– Prendre conscience des appartenances : Check
– Mettre en place un recueil : Check
– Mettre en place un programme : Check
– Vaccins, médicaments : Check
– Papiers administratifs : Check
– Se détendre : en cours
– Valises : en cours
– Préparation des activités en lien avec le recueil : en cours
– Dernière réunion des parents : le 21 mars
– Direction l’aéroport : le 2 avril
– Vivre une expérience hors du commun, humaine : du 2 avril au 16 avril 2019

Analyse :

Les mots que nous entendons le plus dans cette dernière ligne droite sont : « Est-ce je vais y
arriver ?, J’ai peur !, Je n’ai jamais pris l’avion !, Est-ce que je vais avoir assez de place pour
prendre mes bagages ? Est-ce que les activités seront prêtes ? Serons-nous à la hauteur des
attentes de l’ONG ? Que faire si je n’accepte pas une remarque ? Comment vais-je faire sans
mes parents ? Comment faire pour ne rien oublier du projet ? Comment faire face à une autre culture?un environnement inconnu?»… Un stress, une angoisse gérés au sein même de la classe en se rassurant les uns les autres.

Chaque jour, ils partagent les différentes expériences qu’ils ont déjà vécues au travers du
week-end de formation de « Move With Africa » , des diverses formations qu’ils ont reçues par l’ONG Africapsud, … Un partage qui va au-delà de leur section, de l’école, il s’est envolé jusque dans leurs
familles, amis,…

Des familles qu’il faut aussi mettre à l’honneur, depuis 1 an et demi, elles accompagnent
leurs enfants, les guident, les rassurent,… Elles participent également à tous les projets mis en place par leurs enfants. Ce n’est pas qu’une classe mais toute une grande et même famille qui s’est unie pour la réussite du projet « Move ».

La coéducation s’est concrétisée par une participation des parents à l’action éducative au
sein même du projet, ce qui favorise sa réussite.

Les échanges parents-enseignants permettent également de souligner ce qui est positif dans
le travail de l’élève et de communiquer sur ses réussites. Ainsi, la reconnaissance du
développement et de l’épanouissement de l’élève-citoyen » dans notre projet est mise en
valeur afin de mieux tenir compte de son engagement dans le cadre notamment du
« parcours citoyen » au sein de la société.

Ce qui prouve que « Move » va au-delà des frontières culturelles et représente pour chacun de nos jeunes, une étape dont ils ne peuvent sortir que grandis.

Si nous voulons aller plus loin, nous aimerions aussi mettre à l’honneur les enseignantes qui
accompagnent et portent un projet mis en place au sein de cette grande et magnifique école
multiculturelle qu’est le CECS la Garenne.

En tant qu’enseignantes, nous nous demandons souvent si nos élèves seront à la hauteur, si
ce que nous leur avons enseigné avec passion, ils vont arriver à le mettre à profit, à l’utiliser,
à le partager….

Je pense qu’aujourd’hui, nous n’avons aucun doute sur nos élèves, ils prouvent toute l’année
au travers de divers projets sociaux, sportifs, culturels (service de dialyse, run for c, …) qu’ils
sont capables d’entraide, de partage, de professionnalisme,…

En tant qu’enseignante, les questions fusent. « Est-ce que nous allons arriver à vivre 24h/24
avec nos élèves? Comment garder sa place d’enseignant ? et non de parents ? comment faire
face à une situation problématique en prenant les bonnes décisions ?…Toutes des questions
qui ne trouvent pas toujours réponses quand nous sommes seules.

Heureusement, nous sommes accompagnées et guidées par une équipe qui nous permet d’y répondre et les solutions apparaissent.

Cette équipe est composée d’un grand et même système que nous allons appeler« HEXAGONAL », nous avons réussi à réunir toutes les personnes qui vont vers un même but : «  Faire de l’interculturalité un outil pour vivre ensemble », en apportant, chacun à son tour, la pierre à l’édifice du projet. Que ce soit par une aide, un accord, du matériel, des formations, des heures de bénévolat…

A : Des élèves au sein même d’une classe.
B : Un pouvoir organisateur
C : Des familles unies
D : Une ONG dynamique et mouvante «  Africapsud »
E : Une équipe enseignante
F : Carrefour jeunesse notre partenaire au Bénin.

Un partenariat sous forme de système qui permet de travailler en ouvrant à chaque fois une
petite fenêtre, en y insérant une nouvelle personne, un nouveau service, une nouvelle
pensée, un nouveau mode de vie. C’est sur ce principe que les élèves veulent avancer dans
« Move », en s’intégrant peu à peu, en partageant et en mettant en place un échange qui
fait évoluer les pensées, les idées et fait diminuer les stéréotypes, préjugés et
discriminations.
MOVE, ce n’est pas uniquement :
a) Un avant avec un week-end, des formations, des connaissances, une rencontre avec
un partenaire « Ong » qui accompagne et guide dans la réussite d’un projet,…
b) Un pendant qui s’axe sur un voyage, un choc interculturel, une expérience hors du
commun

Mais c’est aussi un APRES :
Et maintenant je fais quoi ?….
La question que nous nous posons tous, enseignants, élèves….

Nous savons très bien où nous voulons aller, où nous allons, ce que nous allons mettre en
place, ….
Mais après qu’allons- nous faire ? Que ferons-nous des moments intenses que nous avons
partagés, des échanges avec les jeunes Béninois ?…
Nous allons permettre aux autres de comprendre ce que nous avons vécu à travers diverses
actions avant notre fin d’année scolaire .
Une exposition au sein de l’école pour partager, visualiser et comprendre l’expérience, le
choc interculturel que nous aurons vécus.
Une vidéo, un court-métrage racontera nos découvertes, nos observations, nos
questionnements, nos réflexions et témoignera de ce voyage extraordinaire.
Un recueil intitulé «  Faire de l’interculturalité un outil pour vivre ensemble », mis en page et
publié afin de permettre aux personnes qui n’ont pas l’opportunité de vivre notre
expérience de comprendre mais aussi de se donner les moyens d’y arriver et de se lancer
dans l’aventure afin de faire changer le monde, les idéaux…
Laissons-nous le temps de vivre l’expérience et nous reviendrons prochainement sur nos
aventures et nos projets après « MOVE »

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos