RDC: tueries répétitives, trois corps découverts à Goma 

RDC: tueries répétitives, trois corps découverts à Goma 

Par Esther N’sapu, correspondante à l’Est de la RDC

La population de la ville de Goma continue d’être victime d’actes de barbarie perpétrés par des hommes armés non encore identifiés qui tuent et kidnappent les paisibles citoyens.

Ce mardi matin, trois corps sans vie ont été découverts dans les quartiers Majengo et Ndosho à Goma. Ces  deux quartiers de la ville sont  considérés comme un refuge de bandits armés d’où ils peuvent opérer sans inquiétude.

D’après la société civile, un corps a été découvert au quartier à Ndosho et deux autres à Majengo en commune de Karisimbi. Selon des témoignages, certaines victimes ont été découpées à la machette.

Ce mardi matin, les populations des quartiers Ndosho et Majengo sont descendues une fois plus dans la rue pour dénoncer la persistance de l’insécurité dans leurs quartiers mais également dénoncer l’inaction des autorités locales.

La coordination de la société civile urbaine préocupée par la détérioration de la situation sécuritaire condamne cette barbarie qui occasionne des morts chaque semaine et inquiète la population qui vit dans la psychose totale à partir de 18h.

Marion Ngavo, président de la société civile ville de Goma, rappelle : « Notre structure citoyenne a enregistré du 5 février à ce jour au moins 25 cas de tueries de civils et plusieurs autres cas de kidnappings en ville. Cette situation a un impact négatif tant sur la santé de la population que sur l’économie et le tourisme de Goma ». Il propose le renforcement des unités de la police et de la police militaire dans les avenues et cellules des quatiers Mugunga, Kyeshero, Ndosho et Katoyi.

Que pensez-vous de cet article?