RDC : Les élus du Nord-Kivu protestent contre la dégradation de l’insécurité

RDC : Les élus du Nord-Kivu protestent contre la dégradation de l’insécurité

Par MFC

Dans une « déclaration politique » datée de ce 28 février, des élus du Nord-Kivu protestent contre la recrudescence des violences dans la province, parfois avec la « collaboration vraisemblable » de militaires congolais.

La déclaration est signée par 17 élus provinciaux pour réclamer aux « autorités impliquées dans la chaîne de sécurité » des mesures « en vue de l’amélioration des conditions sécuritaires » dans la province.

Les élus dénoncent:

– la présence et l’activisme des groupes armés

– « une collaboration vraisemblable et la cohabitation de certains élements des FARDC avec certains groupes armés »

– les « effets collatéraux » des opérations de l’armée sur la population civile

– les « tueries répétitives perpétrées par de présumés ADF/Nalu à Beni » depuis plusieurs années

– les barages illégaux placés sur les routes par des militaires et policiers pour rançonner la population

– le « comportement répréhensible » de certains militaires, policiers et agents de « services spécialisés »

– « la recrudescence des kidnappings et/prises d’otages »

– des meurtres et assassinats

– le pillage du bétail « et autres biens » de la population.

L’insécurité s’est en effet considérablement accrue ces derniers mois dans la région. Mercredi, une vingtaine de militants de Lucha (Lutte pour le changement, un mouvement citoyen) ont été arrêtés à Goma parce qu’ils protestaient contre la « léthargie des autorités » alors qu’une vingtaine de personnes ont été assassinées dans la ville depuis le début de l’année.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos