RDC : Dix-neuf Kamuina Nsapu tués par l’armée

RDC : Dix-neuf Kamuina Nsapu tués par l’armée

Par Belga/EFE/AFP

Dix-neuf miliciens de la rébellion kasaïenne Kamuina Nsapu ont été tués dimanche au cours de combats avec l’armée congolaise dans la cité de Kamako, à 150 kilomètres au sud de Tshikapa (Kasaï), une localité frontalière avec l’Angola.

« Ils ont été tués lorsque l’armée a tenté de démanteler leur quartier général, ici à Kamako. Ils sont venus depuis la semaine dernière pour déposer leurs armes. Mais ils ont exigé que les miliciens Bana Mura (NDLR: une milice tchokwe, rivale et soutenue par les autorités) rendent aussi leurs armes ».

« Comme les miliciens Bana Mura ne sont pas venus déposer les armes et qu’il n’y avait aucune prise en charge des Kamuina Nsapu, ces derniers ont commencé à rançonner la population » pour se nourrir. Dimanche, des miliciens ont tenté de collecter de force de la nourriture et de l’argent auprès des vendeurs du marché de Kamako. Face à la résistance de certains vendeurs, ils ont enlevé le président de la communauté tetela (tribu du Kasaï) et l’ont transporté dans leur foyer initiatique, a expliqué le capitaine Mbuta.

Après cet incident meurtrier, « d’autres miliciens Kamuina Nsapu ont regagné la brousse et promettent de venger leurs frères. Mais pour l’instant la situation est calme », a affirmé un prêtre catholique, l’abbé Gabriel Famba.

Des centaines de miliciens Kamuina Nsapu ont récemment déposé les armes, satisfaits de l’arrivée au pouvoir du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, un enfant du fief familial des Tshisekedi, le Kasaï.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos