RDC: la désignation d’un informateur ou d’un formateur attendue après le sommet de l’UA

RDC: la désignation d’un informateur ou d’un formateur attendue après le sommet de l’UA

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo devrait désigner un informateur ou un formateur chargé de constituer le nouveau gouvernement de la Répubique démocratique du Congo (RDC) après son retour lundi du 32e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des 55 pays de l’Union africaine (UA), rapporte vendredi la presse kinoise et Radio France Internationale (RFI), en spéculant sur la composition et la taille du futur exécutif. « Un informateur sera désigné après le sommet de l’Union africaine. Son rôle, c’est d’identifier une majorité à l’Assemblée nationale de laquelle devra sortir le Premier ministre », affirme le site d’information Actualité.cd, sans citer de source précise.

Entre-temps, le gouvernement sortant, dirigé par Bruno Tshibala Nenze, n’a pas démissionné et continue à expédier les affaires courantes. M. Tshisekedi, par le biais de son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, se montre particulièrement actif sur les dossiers urgents, souligne RFI.

A ce stade, les tractations se font à l’intérieur des regroupements politiques tant du côté du Front Commun pour le Congo (FCC), la plateforme de l’ancien président Joseph Kabila, que du Côté de Cap pour le Changement (Cach) du duo Vital Kamerhe-Félix Tshisekedi.

Selon le journal ‘Forum des As » et une liste circulant sur les réseaux sociaux, le gouvernement de coalition – et de cohabitation entre les deux camps rivaux après les élections présidentielle, législatives et provinciales du 30 décembre – en gestation compterait 36 ministres et neuf vice-ministres.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos