Soudan du Sud : échange pétrole contre routes chinoises

Soudan du Sud : échange pétrole contre routes chinoises

Au Soudan du Sud, la Banque chinoise d’import-export (Eximbank China) recevra chaque jour 10 000 barils de pétrole par jour. En échange, elle assurera, avec d’autres entreprises chinoises, la construction de deux grands axes routiers Nadapal-Torit-Juba et Juba-Rumbek-Wau.

L’annonce a été faite vendredi dernier par la vice-ministre de l’Information, Lily Albino Akol Akol (photo).

« Le Conseil des ministres a approuvé l’allocation de 10 000 barils de notre pétrole brut par jour à la banque chinoise Exim. Ceci sera utilisé pour le développement d’infrastructures routières, comme convenu avec la Chine », a affirmé Akol Akol.

L’information survient surtout après la dernière visite du président Salva Kiir en Chine, au mois d’août 2018. Au terme de cette rencontre, les dirigeants chinois et sud-soudanais s’étaient accordés sur le principe de la construction de routes dans le pays africain, en échange de barils de brut.

Si le baril sud-soudanais de brut coûte actuellement 61 dollars sur le marché international, les autorités n’ont pas précisé combien de temps durera cet accord.

Que pensez-vous de cet article?