Ebola: les villes de Béni et Mangina (RDC) « presque sous contrôle »

Ebola: les villes de Béni et Mangina (RDC) « presque sous contrôle »

La situation d’Ebola à Béni et Mangina en RDC est « quasiment sous contrôle » six mois après le début de l’épidémie, affirme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Mais le virus continue de s’étendre à d’autres zones, alors que le personnel fait face à des incidents « quasi quotidiens ». La directrice régionale de l’OMS Matshidiso Moeti s’est dite vendredi « optimiste » en ce qui concerne les deux premiers épicentres de cette crise sanitaire, Béni et Mangina.

« Nous devons stabiliser » les autres sites en République démocratique du Congo (RDC), admet-elle également. Au total, 759 personnes ont été atteintes dont plus de 700 cas confirmés et 54 probables. Et 468 personnes sont décédées, alors que 259 ont de leur côté été considérées comme rétablies.

Principal obstacle, « l’insécurité continue de constituer un facteur » qui affecte le dispositif. Pour autant, la situation est « relativement calme par rapport à la période préélectorale » qui avait abouti au report de la présidentielle à Béni, a affirmé le directeur général assistant pour les urgences Michael Ryan.

Autre difficulté, les efforts se poursuivent auprès des communautés pour tenter de réduire les craintes face aux soins apportés par le personnel de santé. Mme Moeti mentionne une « progressive » amélioration face à ces résistances. Mais les incidents restent quasi quotidiens.

Au total, plus de 69.000 personnes ont accepté d’être vaccinées. Et 350 ont été soignées par des nouveaux médicaments utilisés largement pour la première fois.​

Que pensez-vous de cet article?