Mission d’évaluation du Conseil de sécurité en RDC

Mission d’évaluation du Conseil de sécurité en RDC

Une mission d’experts du Conseil de sécurité des Nations unies mène un « travail d’évaluation » de ses résolutions en RD Congo qui sort d’une présidentielle ayant porté au pouvoir un opposant, a indiqué jeudi l’ONU à Kinshasa. « Les experts de sept pays membres du Conseil de sécurité qui séjournent à Kinshasa ont débuté leur travail d’évaluation depuis lundi », a déclaré à l’AFP Florence Marchal, porte-parole de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco).

C’est une mission « normale d’évaluation des résolutions du Conseil de sécurité » conduite par la France qui rédige habituellement les résolutions du Conseil de sécurité sur le dossier congolais, a-t-elle précisé.

La délégation est composée de représentants de la France, la Belgique, l’Allemagne, la Pologne, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni et les États Unis.

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui, a rencontré mardi le nouveau président congolais Félix Tshisekedi.

Présente en RDC depuis 1999, la Monusco se prépare au renouvellement de son mandat censé intervenir au mois de mars. Cette mission de paix, comptant quelque 17.000 Casques bleus pour un budget annuel d’1,153 milliard de dollars, est l’une des plus importantes menées par l’ONU dans le monde.

Après deux ans d’incertitudes dues aux reports successifs des élections, la RDC a finalement organisé les scrutins présidentiel et législatifs le 30 décembre 2018. La présidentielle a conduit à la victoire de l’ancien opposant Tshisekedi mais celle-ci est contestée par l’autre opposant Martin Fayulu qui affirme être arrivé en première position.

Que pensez-vous de cet article?