Les ralliements à Tshisekedi se multiplient

Les ralliements à Tshisekedi se multiplient

Par Marie-France Cros.

Après Gabriel Kyungu – affirmant parler aussi au nom de Moïse Katumbi, qui observe pour sa part un silence prudent – c’est l’Alternance pour la République qui « prend acte » de l’investiture de Félix Tshisekedi et se démarque de la position officielle de Lamuka, la coalition qui soutenait la candidature de Martin Fayulu.

Ce dernier a remporté 62,11%, selon la mission électorale de la Conférence des évêques, alors que la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) n’a toujours pas publié, comme le requiert la loi, les résultats électoraux bureau de vote par bureau de vote, mais a proclamé la victoire de Félix Tshisekedi.

L’Alternance pour la République appuyait jusqu’ici Moïse Katumbi. C’est le parti de Delly Sessanga et de Jean-Bertrand Ewanga. Le premier avait quitté en juillet dernier ses fonctions de coordonateur parce qu’il en avait assez, disait-il, d’être accusé de détourner les fonds fournis par Moïse Katumbi.

Lorsque, le 12 nobembre dernier, Felix Tshisekedi avait rompu sa promesse de soutenir le candidat unique de l’opposition désigné la veille, Martin Fayulu, Delly Sessanga, Kasaïen comme Tshisekedi, avait fait campagne avec ce dernier.

Que pensez-vous de cet article?