Des partisans de Moïse Katumbi prennent acte de l’élection de Tshisekedi

Des partisans de Moïse Katumbi prennent acte de l’élection de Tshisekedi

Un regroupement des partisans de l’opposant en exil Moïse Katumbi a pris acte mardi de l’élection de Félix Tshisekedi comme président de la République démocratique du Congo, se démarquant de la position de la coalition électorale Lamuka qui avait soutenu le candidat malheureux Martin Fayulu. « L’Alternance pour la République (AR) a décidé de prendre acte de l’investiture par la Cour constitutionnelle de M. Félix Tshisekedi Tshilombo en qualité de président de la République, chef de l’État, de la République démocratique du Congo », selon un communiqué.

C’est le premier regroupement des partis proches de l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi qui se démarque de la position officielle de la coalition électorale Lamuka mise en place en novembre à Genève pour soutenir la candidature de l’opposant Martin Fayulu, arrivé deuxième avec 34% à la présidentielle du 30 décembre.

Deux principaux animateurs du regroupement AR, natifs du Kasaï, avaient appelé leurs électeurs pendant la campagne électorale à voter pour M. Tshisekedi qui avait retiré sa signature de l’accord créant Lamuka avec l’autre opposant Vital Kamerhe, 24 heures après sa signature. M. Tshisekedi a été élu avec 38% des suffrages.

La coalition Lamuka avait été initialement constituée de sept leaders d’opposition dont deux poids lourds de la politique congolaise: Moïse Katumbi et l’ancien chef de guerre et ex-vice président Jean-Pierre Bemba.

Par ailleurs, l’AR rappelle au nouveau président les nombreux défis auxquels la RDC est confrontée et pour lesquels des solutions durables sont attendues: la réconciliation nationale, de la paix et de la sécurité sur toute l’étendue du territoire, le rétablissement des libertés publiques et l’instauration de la nouvelle gouvernance.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos