Le patron du foot centrafricain devant la CPI

Le patron du foot centrafricain devant la CPI

Patrice-Edouard Ngaïssona, 51 ans, a comparu vendredi devant la Chambre préliminaire de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Il a été arrêté pour crimes de guerre et contre l’humanité présumés dans différents endroits de l’ouest de la République Centrafricaine entre le 5 septembre 2013 et décembre 2014, alors qu’il était à la direction des milices chrétiennes « anti-balaka ». Ces dernières ont été créées après que la rébellion Seleka, formée majoritairement de musulmans, eut renversé le président François Bozizé, en 2013.

Ancien ministre des Sports (2013), l’accusé a été arrêté le 12 décembre en France et transféré mercredi dernier à la CPI à La Haye. Il est président de la Fédération centrafricaine de football et avait été élu l’an dernier membre du comité exécutif de la Confédération africaine de foot.

Les juges de la Chambre préliminaire ont fixé au 18 juin l’audience de confirmation des charges pesant contre le patron du foot centrafricain, audience qui doit servir à déterminer s’il y a matière ou non à ouvrir un procès en bonne et due forme.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos