La France « prend note » de la victoire de Félix Tshisekedi

La France « prend note » de la victoire de Félix Tshisekedi

La France « prend note » de la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), validée par la Cour constitutionnelle, après avoir estimé la semaine passée que l’opposant Martin Fayulu en était « a priori » le vainqueur. « Cette élection a permis aux Congolais d’exprimer avec force et dans le calme leur désir d’alternance », a indiqué lundi la porte-parole du Quai d’Orsay lors d’un point de presse électronique. « Nous formons le voeu que le nouveau président sache y répondre et l’appelons à poursuivre le dialogue avec l’ensemble des acteurs du pays pour y parvenir ».

La France sera représentée à la cérémonie d’investiture – qui devrait être repoussée à jeudi – par son ambassadeur en République démocratique du Congo, a précisé la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

L’élection de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été validée par la Cour constitutionnelle dans la nuit de samedi à dimanche. Il succédera au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 18 ans.

Sa victoire est contestée par l’opposant Martin Fayulu, qui s’est déclaré vainqueur de l’élection à un tour avec 60% des voix, et accuse M. Tshisekedi d’être complice d’un « putsch électoral » orchestré par le président sortant.

Le 10 janvier, avant la validation des résultats par la Cour constitutionnelle, le ministre français des Affaires é&trangères, Jean-Yves Le Drian, avait estimé que l’issue du scrutin n’était « pas conforme » aux attentes et que l’opposant Martin Fayulu en était « a priori » le vainqueur.

« La conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications, a annoncé des résultats qui étaient totalement différents », avait-il souligné.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos