Afrique: l’Allemagne augmente son aide aux PME

Afrique: l’Allemagne augmente son aide aux PME

African Guarantee Fund (AGF), une institution dédiée au financement des PME en Afrique, a bénéficié d’une augmentation de capital d’un montant de 25 millions d’euros de KfW, a annoncé mardi à Abidjan cette banque de développement allemande.

« L’augmentation de capital a permis à AGF de se doter de davantage de capacités pour faire face à la barrière du financement qui reste un défi majeur pour les PME africaines » a déclaré Félix Bikpo, directeur général de AGF, une branche de la Banque africaine de développement (BAD).

« AGF sera désormais en mesure de fournir davantage de garanties et d’assistance technique aux institutions financières, générant ainsi une croissance accrue du secteur des PME africaines » a-t-il ajouté.

« Notre investissement dans AGF fait partie de la stratégie de KfW visant à promouvoir les investissements privés et les marchés financiers en Afrique », a souligné de son côté, le directeur des fonds régionaux de KfW, Thomas Duve.

AGF est la première institution africaine entièrement dédiée à la mobilisation de ressources privées pour le développement des PME sur le continent africain.

Au cours des six dernières années, elle a dominé le marché de la garantie en Afrique en émettant des produits de garantie à plus de 100 institutions financières, qui ont ainsi pu prêter 1,6 milliard de dollars à des PME dans les 39 pays d’Afrique.

Grâce à l’injection de capital de KfW, AGF a conclu avec succès la première levée de 90 millions de dollars de sa campagne de financement. Le principal objectif d’AGF est de réduire le déficit de financement des PME, actuellement estimé à plus de 155 milliards de dollars. Cet objectif doit être atteint en mobilisant 320 millions de dollars de capitaux supplémentaires au cours des quatre prochaines années.

La DEG, la filiale du groupe de banque KfW destinée au financement du secteur privé dans les pays émergents et en développement, a ouvert en novembre 2018 ses bureaux à Abidjan, le quatrième sur l’Afrique, où elle détient un portefeuille de 2,1 milliards d’euros.

Que pensez-vous de cet article?