RDC: l’opposant Martin Fayulu dénonce un « putsch électoral »

RDC: l’opposant Martin Fayulu dénonce un « putsch électoral »

L’opposant Martin Fayulu a dénoncé jeudi dans une interview à Radio France Internationale un « putsch électoral », quelques heures après qu’un autre opposant, Félix Tshisekedi, a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle en RDC. « Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des urnes », a déclaré M. Fayulu, arrivé deuxième à l’élection présidentielle selon les résultats provisoires proclamés dans la nuit par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

« C’est un véritable putsch électoral, c’est incompréhensible », a dit M. Fayulu, crédité par la Céni de 34,8% des voix contre 38,57% à M. Tshisekedi, proclamé comme le successeur du président sortant Joseph Kabila.

Le candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary, est arrivé en troisième position avec 23,8%, selon la Céni.

« C’est une vilaine escroquerie de M. Nangaa et de son camp politique », a accusé M. Fayulu, faisant référence à Corneille Nangaa, le chef de la Céni.

« On a volé la victoire du peuple congolais, et le peuple congolais n’acceptera jamais que sa victoire lui soit volée », a affirmé M. Fayulu.

Il a appelé « tous ceux qui ont observé les élections » de « nous dire la vérité, de publier les résultats ». « On ne peut pas se taire, c’est une escroquerie, c’est une blague qu’on ne peut pas aujourd’hui accepter », a-t-il insisté.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos