RDC: Paris demande de la « clarté » sur les résultats, « non conformes » aux attentes

RDC: Paris demande de la « clarté » sur les résultats, « non conformes » aux attentes

La France a estimé jeudi que les résultats de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo annoncés mercredi n’étaient « pas conformes » aux attentes et que l’opposant Martin Fayulu en était « a priori » le vainqueur. « Il semble bien que les résultats proclamés ne soient pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur la chaîne d’information CNEWS.

« La conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications, a annoncé des résultats qui étaient totalement différents », a-t-il ajouté.

Le candidat de l’opposition Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de l’élection du 30 décembre avec 38,57% des voix devant l’autre tête de l’opposition divisée, Martin Fayulu (34,8%). Celui-ci a aussitôt contesté le résultat et dénoncé un « putsch électoral ».

La puissante conférence épiscopale congolaise (Cenco), qui avait déployé une mission d’observation du scrutin, avait déclaré le 4 janvier connaître le nom du vainqueur, sans le nommer.

« Il faut qu’on garde son calme, qu’on évite les affrontements et que la clarté soit faite sur ces résultats qui sont inverses à ce que l’on imaginait, à ce qui était avancé », a poursuivi Jean-Yves Le Drian.

« Cela peut mal tourner parce que M. Fayulu était a priori le leader sortant de ces élections », a-t-il ajouté.

« La France a saisi le Conseil de sécurité en fin de semaine dernière pour que les résultats constatés soient les résultats réels », a-t-il poursuivi. « Elle souhaite que les chefs d’Etat africains et les organisations africaines puissent agir pour que les résultats soient les vrais résultats des élections. » AUM/​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos