RDCongo: le CLC en appelle à l’Union africaine pour éviter des violences

RDCongo: le CLC en appelle à l’Union africaine pour éviter des violences

Le Comité laïc de coordination, qui avait organisé les marches de chrétiens contre la prolongation au pouvoir du président hors mandat Joseph Kabila en 2017-2018, a rendu publique, mercredi soir, sa lettre à l’Union africaine (UA) pour qu’elle fasse pression contre un hold up électoral au Congo.

La lettre est adressée au président de l’Union africaine – le Rwandais Paul Kagame, qui termine son mandat le 27 janvier prochain – avec copie au Secrétaire général de l’Onu, le Portugais Antonio Guterres, aux présidents de la SADC, de la CEEAC, de la CIRGL – organisations régionales dont est membre la RDCongo -, au président de la Commission de l’UA, le Tchadien Moussa Faki, et à celui de la Conférence des évêques congolais, Mgr Marcel Utembi.

Le CLC fait appel « à la sagesse de notre institution panafricaine et à son sens d’anticipation pour exiger des instances compétentes » congolaises « exclusivement la vérité des urnes ». « Il serait dommage d’évoluer vers des violences postélectorales aux conséquences imprévisibles pour l’ensemble de la sous-région ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos