RDC : Massacre à Beni et chasse aux organisateurs des élections parallèles

RDC : Massacre à Beni et chasse aux organisateurs des élections parallèles

Huit jours après avoir défié le pouvoir en République démocratique du Congo en organisant les scrutins présidentiel, législatifs et provinciaux, malgré le report décrété par la Ceni, la ville de Beni a de nouveau été victime d’une attaquée de présumés rebelles ADF dans la nuit de lundi à mardi à Beni-Mavivi non loin de l’aéroport.

Onze victimes sont à déplorer dans cette attaque, essentiellement de très jeunes personnes.

Par ailleurs, alors que les chiffres des scrutins organisés par la société civile sont connus, la chasse aux organsiateurs de ce scrutin a commencé. « Une majorité des organisateurs de ces élections sont déjà aux arrêts. Les autres vivent désormais en clandestinité car pourchassés par la police et les militaires de Kabila », explique une habitante de Beni.

« L’objectif de ces poursuites est évident, il s’agit d’étouffer les résultats de ces scrutins car à la présidentielle comme aux législatives les candidats du FCC essuient des échecs retentissants. Pour la présidence, le candidat du FCC Ramazani Shadary a obtenu 234 voix sur  72290 voix exprimés (0,32%). Le maire de la ville de Beni Nyonyi Bwanakawa,Candidat du PPRD et coordinateur du FCC dans la ville a obtenu 196 voix aux législatives nationales sur 69274 voix valablement exprimés soit (0,28%). On comprend que le pouvoir en place préfère essayer de faire le silence autour de ces résultats », conclut notre interlocutrice.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos