RDC : Les garanties de Nangaa à Kabila

RDC : Les garanties de Nangaa à Kabila

Ce dimanche 30 décembre, en déposant son bulletin de vote dans l’urne, Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin du président hors mandat Joseph Kabila, a claironné devant les médias internationaux venus assister à la scène, qu’il était le nouveau président de la République démocratique du Congo, sans même attendre la fin du vote et encore moins le dépouillement.

Une certitude qu’il basait alors sur le fait qu’il était le candidat qui avait parcouru le plus de provinces durant la campagne. Un avantage quantitatif que tout le clan de la plateforme FCC semble marteler comme seul argument, oubliant les cris hostiles, les jets de pierres et la faible participation populaire à ses meetings malgré la distribution de T-shirt, de casquettes et d’argent.

Quelques heures plus tard, le candidat du régime avait les honneurs de la chaîne Télé50, très  proche du pouvoir kabiliste, et répétait sa certitude d’être le futur raïs. Il pouvait alors se baser sur les garanties données par le président de la Ceni lui-même à Joseph Kabila : « Tout est en ordre, le plan se déroule comme prévu ». Quand le chef de l’Etat a interrogé Nangaa sur les réactions à attendre de Félix Tshisekedi et Martin Fayulu après l’annonce de ces chiffres tronqués, ce dernier a expliqué, alors qu’ils étaient devant un petit parterre de personnes, que tout était sous contrôle. « Nous prions dans la même église, Martin, Félix et moi, il n’y aura pas de problème », a assuré Nangaa.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos