RDC : L’Eglise catholique attend des corrections des irrégularités

RDC : L’Eglise catholique attend des corrections des irrégularités

Par MFC

Le rapport actualisé de la Mission d’observation électorale citoyenne de Justice et Paix Congo, de la Conférence des évêques congolais, rend compte des dysfonctionnements observés à la mi-journée de cette journée électorale, et espère que des solutions y seront trouvées. Cette observattion est basée sur « un échantillon représentatif des centres de vote sur toute l’étendue du pays ».

Celui de la matinée indiquait notamment que:

– environ un sixième des bureaux de vote et de dépouillement étaient installés dans des lieux prohibés par la loi (846, contre 3117 dans des lieux prévus par la loi).

– 2634 seulement (sur 4857 rapports locaux) étaient aménagés lors de l’ouverture du bureau de vote

– 830 bureaux de vote – soit environ un sixième – n’ont pas ouvert à 6h, comme prévu, pour diverses raisons: aménagement tardif du bureau, procédures d’ouverture trop longues, dysfonctionnement de la machine à voter…

– seuls 2391 rapports attestent que le bureau était équipé de tout le matériel requis lors de l’ouverture

Après réception de quelque 12.300 rapports, à la mi-journée, l’Eglise catholique indique en outre que:

– 544 rapports indiquent des dysfonctionnements de la machine à voter, notamment à Kinshasa, au Kongo-central, au Lomami, et dans les deux Kivu.

– 115 rapportent une interdiction d’accès ou l’expulsion d’observateurs, notamment dans les deux Kivu et au Maniema.

– 96 rapports signalent l’interdiction d’accès ou l’expulsion de témoins des partis, notamment à Kinshasa, au Nord-Ubangi, en Equateur et au Kwilu.

– 44 rapports font état d’achat de votes, notamment au Nord-Kivu, au Maniema et au Lomami.

– Enfin 194 signalent du vandalisme dans des bureaux de vote ou des interruptions du processus électoral.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos