RDC : Le report du scrutin fait encore monter la colère contre le régime en place

RDC : Le report du scrutin fait encore monter la colère contre le régime en place

« Les diverses réactions enregistrées suite aux différents reports des élections donnent à penser que le peuple congolais ne tolérera pas un nouveau report des élections”, avaient prévenu lundi 24 décembre, dans un communiqué conjoint, les deux principales confessions religieuses du Congo, les Églises catholique et du Christ au Congo (protestante). Ce 26 décembre, la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) a annoncé un report partiel des scrutins présidentiel et législatifs à mars 2019. Il s’agit du troisième report pour ces élections, qui étaient dues en décembre 2016.

Violences à Beni

Des violences ont éclaté à Beni (Nord-Kivu, est du pays) jeudi matin. Des images reçues par La Libre Belgique montrent la police tirant à balles réelles sur des civils réclamant la démission du président de la Ceni, Corneille Nangaa, vu comme une créature du président hors mandat Joseph Kabila. Plusieurs centaines de personnes participaient à cette manifestation de protestation contre le report du vote, derrière des calicots appelant à “suspendre toute activité à Mutsanga, Beni et Lubero” ou proclamant être “la marche de la paix”  au nom de « notre souffrance à nous tous ». Les manifestants criaient aussi : « Kabila pars ! Kabila, nous sommes fatigués« .

Beaucoup de Congolais partagent l’avis du secrétaire général de la Conférence épiscopale congolaise, l’abbé Donatien Nshole : « Il y a quelque part un agenda caché« .

La décision de la Ceni de reporter les scrutins à Beni et Butembo (Nord-Kivu) – deux zones où le candidat de la coalition d’opposition Lamuka, Martin Fayulu, est extrêmement populaire – et à Yumbi, au Bandundu (ouest du pays), d’où est originaire cet opposant, et cela jusqu’à après la proclamation du nouveau Président (prévue pour janvier), est jugée illégale par les constitutionnalistes. Elle est soupçonnée par l’opinion congolaise d’être un prétexte pour continuer à saboter les scrutins, alors que les justifications avancées – l’épidémie d’Ebola (en cours depuis août dernier) et l’insécurité au Kivu (qui ensanglante la zone depuis plusieurs années) ; des heurts entre deux ethnies au Bandundu – n’ont pas empêché la campagne électorale de s’y dérouler.

Les trois zones privées d’élections totalisent 3 % de l’électorat (1 256 000 inscrits), alors que les dernières modifications apportées par le régime à la loi électorale exigent qu’un parti ou regroupement de partis atteigne un seuil de 1 % au niveau national pour participer à la répartition des sièges à l’Assemblée nationale, proportion qui aurait déjà été difficile à atteindre pour beaucoup de formations même sans cette amputation du corps électoral le 30 décembre.

L’évêque de Butembo-Beni, Mgr Melchisedech Sikuli, a dénoncé jeudi ce nouveau report et évoqué des risques de radicalisation de la population. De fait, sur les réseaux sociaux circulaient jeudi plusieurs appels encourageant les citoyens congolais à se soulever, tandis que du Kivu parvenaient des promesses de recours aux armes.

Selon Mgr Sikuli, des équipes d’expatriés travaillant dans la région seraient en train de la quitter pour se mettre à l’abri ou se terrent dans les hôtels. L’insécurité risque de s’accentuer, prévient l’évêque, qui invite la Ceni à annuler ce report des scrutins.

Voter quand même, dimanche

A Kinshasa, la coalition d’opposition qui soutient Martin Fayulu, Lamuka, a appelé la Ceni à annuler sa décision de report et la population à observer une grève générale ce vendredi dans tout le pays pour l’exiger. Mais elle appelle ses partisans à voter dimanche là où c’est permis. L’UDPS lui a emboîté le pas, parlant de la « provocation » que constitue le report partiel du vote et appelant Corneille Nangaa à organiser les scrutins partout ce dimanche.

A Goma, des jeunes ont élevé des barrages et la police a tenté de les disperser au moyen de grenades lacrymogènes. Une marche est prévue vendredi.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos