Burundi: fichage ethnique du personnel des ONG: le grand malaise

  Par Marie-France Cros.   Les autorités burundaises ont suspendu pour trois mois, le 1er octobre dernier, les ONG étrangères, afin de les obliger à constituer un nouveau dossier de demande d’accréditation. Parmi les documents exigés pour être autorisées à poursuivre leurs activités dans le pays les ONG doivent fournir – d’ici au 31 décembre