RDC : un Antonov de l’armée rate son atterrissage à Béni

RDC : un Antonov de l’armée rate son atterrissage à Béni

Par Esther N’sapu, correspondante à l’Est de la RDC

Un avion de l’armée congolaise a raté son atterrissage ce lundi 24 décembre à l’aéroport de Mavivi en territoire de Béni dans la province du Nord-Kivu en RDC. La localité de Mavivi est située à environ 12 kilomètres de la ville de Béni sur la route Béni-Oicha.

Mak Hazukay, porte-parole de l’armée congolaise dans la région, précise que l’Antonov 76 transportait des militaires en provenance de la ville de Kisangani, Province orientale, qui étaient venus en renfort pour mener des opérations militaires contre des présumés rebelles des Allied Democratic Forces (ADF)  et d’autres rebelles qui opèrent dans la région de Béni.

« Tous les passagers qui étaient à bord de l’avion sont tous des militaires des Forces Armées de la RDC. Ils étaient au nombre de 68. Fort heureusement, il n’y a pas eu de morts mais pour le moment nous avons une trentaine des militaires qui sont blessés grièvement et qui ont été transférés à l’hôpital général de Béni pour des soins appropriés. D’autres ont des blessures légères. Par contre, l’Antonov est irrécupérable ».

Cet accident est le deuxième en l’espace d’une semaine enregistré en République démocratique du Congo. Il intervient trois jours après qu’un autre Antonov 26 affrété par la Commission Electorale Nationale Indépendante se soit écrasé un peu avant son atterrissage à Kinshasa, faisant six victimes.

Béni continue d’enregistrer des victimes

Le territoire de Béni reste aujourd’hui en proie aux rebelles ADF qui tuent et pillent les paisibles populations civiles. Ces rebelles opèrent en toute quiétude malgré la présence de l’armée congolaise et de la Monusco sur place à Béni. D’ailleurs Kizito Hangi, vice-président de la société civile de Béni précise que c’est depuis plus d’une semaine que des militaires sont déployés à Béni en renfort pour mener des opérations consistant à traquer les rebelles ADF. Certaines localités se sont déjà vidées de leurs occupants par peur d’attaques et d’incursions d’assaillants qui n’épargnent personne. Dans le centre ville de Béni, des communes entières sont également touchées par des incursions à répétition des rebelles qui utilisent les armes blanches et les armes à feu pour tuer.

Dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 décembre, cinq personnes ont été tuées par des présumés rebelles ADF selon la société civile. Les assaillants ont ciblé la commune de Mulekera au quartier Masiani. Les rebelles ont emporté tout ce qui leur tombait sous la main y compris le bétail.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos