RDC: deux soldats tués après l’arrestation de rebelles rwandais

RDC: deux soldats tués après l’arrestation de rebelles rwandais

Deux soldats congolais ont été tués dans des affrontements avec des rebelles pro-hutus rwandais après l’arrestation de deux de leurs responsables dans l’Est de la République démocratique du Congo, a indiqué lundi un porte-parole militaire. « L’armée congolaise a affronté les FDLR-Foca dans la zone de Kibumba au pied du volcan Mikeno depuis hier (dimanche). Nous déplorons la mort de deux militaires », a déclaré le porte-parole de l’armée à Goma, le major Guillaume Djike.

« Samedi, deux individus importants des FLDR ont été arrêté par les services de renseignements militaires à 100 km au nord-est de Goma, dont leur porte parole Bazeye La Forge. Ils ont été acheminés à Goma », dans le Nord-Kivu, a-t-il ajouté. « Tout membre des FDLR doit être rapatrié au Rwanda et eux le seront », selon le porte-parole de l’armée congolaise. L’arrestation avait été annoncée par le secrétaire d’État rwandais aux Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe, sur Twitter. « J’espère qu’il sera rapatrié au Rwanda », a ajouté M. Nduhungirehe qui a qualifié les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda de « génocidaires et de mouvement subversif opérant dans l’est de la RDC ».

Les FDLR sont présentes dans l’Est de la RDC depuis 1994 et le génocide au Rwanda perpétré par le régime hutu extrémiste sur les Tutsis, avant leur renversement par les forces pro-Tutsi de Paul Kagame.

Le président rwandais avait annoncé vendredi qu’au moins deux soldats rwandais et plusieurs rebelles ayant traversé la frontière depuis la RDC avaient été tués dans une attaque menée ces derniers jours par les rebelles.

L’armée rwandaise avait attribué l’attaque, menée le 9 décembre dans le district de Rubavu (ouest), aux FDLR. De son côté, le programme alimentaire mondial (PAM) déplore la mort d’un de ses chauffeurs dans un autre « incident » dans la même province du Nord-Kivu.

« Nous avons perdu un collègue dans un incident. Il a été atteint par balle », a déclaré un porte-poarole du PAM. L’incident a eu lieu dans le territoire voisin du Masisi, a-t-il ajouté, précisant qu’il n’avait pas les « détails » des faits.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos