Burundi: des manifestations dans plusieurs villes du Burundi contre la BBC

Burundi: des manifestations dans plusieurs villes du Burundi contre la BBC

Plusieurs centaines de personnes sont descendues samedi dans les rues de Gitega (centre du Burundi) et dans d’autres villes à l’appel de l’administration pour manifester leur colère contre la chaîne de télévision britannique BBC, accusée de « diffamation » par les autorités de Bujumbura pour avoir diffusé un reportage montrant ce qu’elle présentait comme un lieu de torture, a rapporté le média en ligne SOS Médias Burundi.

« Ceux qui cherchent des faveurs auprès des colons, ceux qui veulent tirer profit des cadavres, ceux qui ont fui la paix n’ont qu’à avoir honte. Les colons sont mauvais, ils ont tué les leaders africains dont Rwagasore (le prince Louis Rwagasore, un « héros de l’indépendance » assassiné en 1961 alors que le pays était administré par la Belgique, ndlr). Les Burundais on est vaillant, gare à ceux qui ne veulent pas la paix »: tels étaient les chansons et slogans que scandaient les manifestants dont la plupart étaient des militants du parti présidentiel Cndd-FDD.

« La BBC a travaillé avec les traîtres, les putchistes qui ont l’objectif de perturber les élections de 2020 et d’empêcher le rapatriement volontaire des Burundais. Je demande aux manifestants de brandir les branches d’arbres et de les jeter par terre, signe de vomissement pour de bon de la BBC », a lancé le gouverneur de Gitega, Venant Manirambona, cité par SOS Médias Burundi.

« La BBC est un médium de la haine, de la honte. Ils avaient aussi diffusé les informations en rapport avec les fosses communes où seraient enterrés les Tutsi. Quand le CNC (Conseil National de la Communication) a pris des sanctions contre la BBC, on croyait que les journalistes de ce médium qui se disent professionnels allaient se rattraper, en vain », a ajouté M. Manirambona.

Il a demandé au gouvernement de poursuivre la voie judiciaire contre la BBC.

Selon lui, la vidéo qui a été diffusée le 4 décembre par la BBC est un montage.

D’autres manifestations ont été organisées dans tout le pays.

Le Burundi est en crise depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat controversé. Il avait été réélu en juillet de la même année.

Les violences qui ont accompagné la crise auraient fait au moins 1.200 morts et déplacé plus de 400.000 personnes entre avril 2015 et mai 2017, d’après les estimations de la Cour pénale internationale (CPI), qui a ouvert une enquête.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos