« On air. La voix des sans-voix » au Burundi

« On air. La voix des sans-voix » au Burundi

Arrestations, agressions physiques et verbales, assassinats… En Europe, la situation se tend pour les journalistes. Dans beaucoup de pays africains, cela fait longtemps, déjà, que le métier est en péril comme le montre le documentaire diffusé ce lundi à 21h05 sur La Trois (RTBF).

Le réalisateur Manno Lanssens a choisi de faire honneur à ceux qui prennent des risques en suivant Bob Rugurika, directeur de la Radio publique africaine (RPA), une radio privée burundaise.
« Je voulais vraiment faire un documentaire sur les journalistes d’investigation en Afrique. J’ai une fascination pour eux car ils risquent vraiment leur vie, celle de leur famille. Je voulais aussi parler de la radio car c’est encore un média de masse en Afrique, le plus grand, avec un réel impact sur les gens. C’est un ami qui connaît très bien la région qui m’a parlé de lui » confie le réalisateur belge.

C’est ce qu’on appelle une bonne pioche car Manno Lanssens a suivi, sans le savoir, l’un des journalistes africains les plus influents. « Je ne pouvais pas du tout le prévoir . J’avais rencontré Bob en 2014, je savais que les élections allaient arriver. Il y avait déjà des rumeurs sur le fait que le président Nkurunziza souhaitait rester au pouvoir et changer la Constitution. Tout le monde savait que ça allait être un bras de fer, je ne savais pas que Bob Rugurika allait jouer un rôle si important dans tout ça… »

Alors que l’on suit le quotidien de la rédaction, on assiste à un véritable mouvement populaire suite à plusieurs enquêtes.
Après les révélations du défenseur des droits de l’Homme Pierre Claver Mbonimpa, Bob Rugurika décide d’enquêter sur les milices burundaises qui seraient installées au Congo. Ce qui n’est pas du goût du Conseil National de la Communication (CNC), qui menace de fermer la radio pour avoir diffusé, selon l’institution, de fausses informations.

Un mois en prison

Plus tard, Bob Rugurika publie l’interview d’un homme affirmant avoir participé à l’assassinat de trois religieuses italiennes en septembre 2014. Le journaliste est arrêté, poursuivi pour différentes incriminations : « violation du secret de l’instruction », « recel de criminel » et « complicité d’assassinat ».

Cet événement va faire de Bob Rugurika, un véritable héros pour la population. Après la pression de la communauté internationale et celle de la rue, il va être libéré et porté aux nues par des milliers de citoyens. Cette mobilisation n’empêchera pas Pierre Nkurunziza de décrocher un troisième mandat, ni le départ forcé, en exil, du journaliste burundais.

J.Besn.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos