Burundi: le pouvoir organise une manifestation contre l’Union africaine

Burundi: le pouvoir organise une manifestation contre l’Union africaine

Par Marie-France Cros.

Le régime du président Pierre Nkurunziza n’accepte pas les remontrances du président de la Commission africaine qui lui avait demandé, le week-end dernier, de calmer le jeu, après l’émission d’une série de mandats d’arrêt internationaux pour l’assassinat de l’ex-président hutu Melchior Ndadayé, en 1993. Parmi les personnes visées par le régime figure l’ancien président Pierre Buyoya.

https://afrique.lalibre.be/28356/burundi-nkurunziza-agite-le-leurre-buyoya-lunion-africaine-proteste/

Dénonçant une « manipulation politique », M. Buyoya avait reçu dimanche ernier l’appui indirect du président de la Commission africaine, le Tchadien Moussa Faki, qui avait demandé à « l’ensemble des acteurs concernés » de s’abstenir de prendre des mesures, « y compris judiciaires », de nature à compliquer la recherche d’une solution à la crise.

Celle-ci est née, en avril 2015, de la décision du président Pierre Nkurunziza, de se présenter à un troisième mandat présidentiel alors que cela lui était expressément interdit par l’accord de paix d’Arusha. Elle a plo,gé le Burundi dans la misère et la peur, en raison de la répression, et provoqué la fuite de 400.000 personnes hors du pays.

Le représentant du Burundi aux Nations unies avait, la semaine dernière, tweeté à l’intention de Moussa Faki:  » Nous invitons fortement certains acteurs de la communauté internationale à ne pas infantiliser le Burundi en s’ingérant dans  ses affaires politiques sans y être invités. Ils doivent se rappeler que le Burundi est un grand pays avec un peuple brave, jaloux de sa dignité et de sa souveraineté ».

Le régime entend présenter sa position soutenue par les Burundais. Selon les informations de La Libre Afrique.be, la mairie de Bujumbura a donc « invité » les membres du parti présidentiel, le CNDD-FDD – qui sont « priés de répondre massivement » – à manifester samedi matin « pour protester contre la ruse et les propos déplorables de M. Moussa  Faki Mahamat au sujet  de la décision de la justice  burundaise relative aux  assassins du président  Melchior Ndadaye. Nous allons protester contre cette démarche irresponsable  de dénigrement  du Burundi qui ne respecte  pas notre souveraineté ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos