RDC: 17 civils tués dans deux massacres attribués aux rebelles ADF à Beni 

RDC: 17 civils tués dans deux massacres attribués aux rebelles ADF à Beni 

Dix-sept civils ont été tués dans deux massacres attribués aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Beni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, après le passage d’un candidat à la présidentielle, a-t-on appris vendredi auprès du maire de la ville. « Hier, 12 civils ont été exécutés à l’arme blanche par des ADF » à Mangolikene, dans la périphérie de Beni, et « cette nuit, 5 autres civils ont été tués par ces malfrats dans le quartier Paida », dans le nord-est de la ville, a déclaré à l’AFP le maire de Beni, Nyonyi Masumbuko Bwanakana.

Des détonations d’armes lourdes et légères ont été entendues dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier Paida, et « ce matin, l’on a constaté l’exécution de cinq civils », a indiqué de son côté Kizito Bin Hangi, président de la société civile locale.

« Notre position de Paida a été attaquée cette nuit, nous avons repoussé l’attaque, l’heure est à la poursuite des ADF, mais malheureusement 5 civils ont été tués », a affirmé le porte-parole de l’armée dans la région, le capitaine Mak Hazukay.

Ces nouvelles tueries interviennent au lendemain du passage à Beni, dans la province du Nord-Kivu, de Martin Fayulu, un candidat d’une frange de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre.

Fayulu s’y était rendu pour le lancement de sa campagne dans cette région meurtrie où des massacres attribués aux ADF ont fait des centaines de morts parmi les civils depuis octobre 2014. Une épidémie de la maladie à virus Ebola sévit en outre dans cette région de Beni depuis le mois d’août et a déjà fait 273 morts, selon le dernier bilan publié vendredi par le ministère congolais de la Santé.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos