L’ONU veut aider 93 millions de personnes en 2019 dans le monde

L’ONU veut aider 93 millions de personnes en 2019 dans le monde

L’ONU va chercher à aider 93,6 millions des quelque 132 millions de personnes qui auront besoin d’assistance dans le monde en 2019. Un chiffre en augmentation par rapport à il y a un an, selon l’appel lancé mardi à Genève par le chef des affaires humanitaires de l’ONU Mark Lowcock. Contrairement aux années précédentes, le montant requis n’a pas été totalement arrêté. Il atteint pour le moment 21,9 milliards de dollars auxquels doit encore s’ajouter le chiffre pour la Syrie. L’enveloppe totale devrait dépasser celle demandée pour 2018.

Le nombre de personnes qui aura besoin d’assistance, selon les estimations de l’ONU, est passé de plus de 135 à moins de 132 millions. En revanche, l’ONU veut aider 93,6 millions de personnes, davantage que les 90 millions de son appel fin 2017.

En quatre ans, son action par pays est passée en moyenne d’un peu plus de 5 ans à plus de 9 ans.

En 2019, « les besoins humanitaires vont rester élevés », a affirmé devant la presse M. Lowcock. Le Yémen sera le pays où l’action de l’ONU sera la plus importante. La Syrie devrait rester le deuxième dispositif le plus important avec 11,2 des 13 millions de personnes dans le besoin qui seront aidées. Le montant requis sera connu en février mais celui pour les Etats voisins, où se trouvent encore des millions de réfugiés, atteint déjà 5,6 milliards. La République démocratique du Congo (RDC) arrive troisième avec 9 millions de personnes ciblées sur les 12,8 millions vulnérables. Là aussi, ce chiffre ne prend pas en compte les 1,2 million de personnes dans les pays voisins et qui seront également assistées.

En termes de financement demandé, la RDC est toutefois dépassée par le Soudan du Sud et ses voisins pour lesquels l’ONU souhaite 2,9 milliards.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos