RDC : « C’est la guerre à Lubumbashi »

RDC : « C’est la guerre à Lubumbashi »

Ira, ira pas ? Le faux suspense aura duré quelques heures. Le « péril islamiste » qui plane soudain sur Kinshasa  et qui a poussée l’ambassade américaine à fermer ses portes ce lundi, risquait d’entraver le voyage à Lumbumbashi du candidat du FCC, le dauphin du président hors mandat Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary.

Finalement, il n’en est rien! Le candidat du FCC est bien arrivé dans la capitale du Haut-Katanga ce lundi 26 novembre. Et cette arrivée ne passe pas inaperçue.

« C’est inacceptable », explique un vendeur du marché Laurent Désiré Kabila. « ils nous ont obligés à rester portes closes pour aller accueillir le candidat et pour sécuriser son itinéraire. C’est complètement fou, il n’y a pas de terroristes ici », explique notre vendeur particulièrement remonté.

« C’est la guerre à Lubumbashi », explique Paul, chauffeur de Taxi, contraint au chômage. « Toutes les routes sont barrées. Il y a des chars et des voitures blindées partout. Les militaires empêchent toute circulation dans certains coins de la ville. Les bus publics ont été réquisitionnés pour déverser la population au lieu du meeting de Shadary. Et comme d’habitude, ils ont promis de l’argent pour que les gens viennent applaudir le candidat de Kabila. Il faut craindre le pire quand toute la caravane partira. S’ils ne paient pas les gens, ça va exploser ici. »

La Gécamines réquisitionnée 

Par ailleurs, le QG de la Gécamines, société publique, est portes ouvertes ce lundi. Et pour cause, c’est ici, comme on peut le voir sur cette image, que les polos à l’effigie du candidat du FCC sont distribués au public attendu au premier rang du meeting.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos