Le Rwanda a accueilli plus de 700 ex-combattants rapatriés de RDC

Le Rwanda a accueilli plus de 700 ex-combattants rapatriés de RDC

Le Rwanda a accueilli au cours des derniers jours plus de 700 anciens combattants et membres de leur famille, rapatriés de République démocratique du Congo (RDC), et plus de 800 autres devraient suivre « dans un avenir proche », a annoncé vendredi le gouvernement de Kigali. Ces personnes sont accueillies au centre de démobilisation et de réintégration de Mutobo (ouest du Rwanda), où ils perçoivent des paquets utiles à leur réinstallation tout en subissant un examen médical, a précisé le gouvernement dans un communiqué reçu à Bruxelles par l’agence Belga.

Les enfants reçoivent pour leur part les vaccinations nécessaires et les femmes enceintes recevront « tous les soins pré-nataux ».

Ces ex-combattants – Kigali ne mentionne pas explicitement s’il s’agit de membres des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), une rébellion hutu comptant dans ses rangs des auteurs du génocide de 1994 et des civils – vivaient depuis plus de deux ans dans différents camps de l’est de la RDC.

« Leur rapatriement s’inscrit dans la ligne de la décision prise l’an dernier par les chefs d’Etat (des pays) de la région », qui, réunis au sein de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) en octobre 2017 à Brazzaville, ont fixé le 20 octobre 2018 comme échéance pour le rapatriement sans préconditions des combattants des FDLR et leurs dépendants (épouse et enfants) installés dans des camps de transit dans l’est de la RDC – à Walungu au Sud-Kivu, Kanyabayonga au Nord-Kivu et Bahuma à Kisangani, dans la province de la Tshopo .

La Commission rwandaise de démobilisation et réintégration (RDRC) a déjà organisé la réintégration de plus 10.000 ex-combattants et continuera à sensibiliser les derniers d’entre eux à un retour volontaire au Rwanda, ajoute le communiqué.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos