Un médicament 100% oral contre la maladie du sommeil bientôt disponible en Afrique

Un médicament 100% oral contre la maladie du sommeil bientôt disponible en Afrique

Un comité d’experts de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé vendredi l’approbation du fexinidazole, premier traitement entièrement oral contre la maladie du sommeil co-développé par Sanofi et DNDi, ouvrant ainsi la voie à sa distribution en Afrique dès 2019. Sanofi et DNDi vont faire don de ce médicament à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ont-ils précisé dans un communiqué, signifiant qu’il sera mis à disposition gratuitement aux populations concernées.

La maladie du sommeil, ou trypanosomiase humaine africaine (THA), est généralement mortelle en cas d’absence de traitement. Transmise par la piqûre d’une mouche tsé-tsé infectée, elle se caractérise par des symptômes neuropsychiatriques (agressivité, psychose, perturbations du sommeil).

Environ 65 millions de personnes sont potentiellement exposées à cette maladie en Afrique subsaharienne, même si le nombre de cas identifiés a beaucoup baissé ces dernières années.

Ainsi en 2017, seulement 1.447 cas ont été notifiés à l’OMS, contre 9.870 en 2009. Dans sa feuille de route pour les maladies tropicales négligées, l’OMS vise l’élimination de cette maladie d’ici à 2020.

Le fexinidazole pourrait contribuer à atteindre cet objectif, car il se présente sous la forme d’un simple comprimé, à prendre une fois par jour pendant 10 jours, tandis que les traitements standard actuels nécessitent des hospitalisations, des ponctions lombaires et des injections intraveineuses.

« Même si les traitements actuels sont sûrs et efficaces, ils doivent être administrés en milieu hospitalier et représentent un fardeau logistique considérable pour les systèmes de santé » locaux, a ainsi souligné dans un communiqué le Dr Victor Kandé, investigateur principal des essais cliniques du fexinidazole réalisés par DNDi en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.

Par ailleurs, les personnes touchées par la THA « sont parmi les plus vulnérables et vivent dans les régions les plus reculées du Congo, voire du monde », a rappelé M. Kandé.

Le fexinidazole a été découvert en 2005 par DNDi (Initiative Médicaments contre les maladies négligées), organisation de recherche et de développement indépendante à but non lucratif bénéficiant du soutien de plusieurs Etats européens et de donateurs privés, comme la Fondation Bill et Melinda Gates et Médecins Sans Frontières.

Un accord de collaboration avait été conclu en 2009 entre DNDi et Sanofi, laissant au géant pharmaceutique français le soin de s’occuper du développement industriel, de l’enregistrement réglementaire, de la production et de la distribution du fexinidazole.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos