Sept Casques bleus tués, 10 blessés en RDC

Sept Casques bleus tués, 10 blessés en RDC

Sept Casques bleus ont été tués et 10 autres blessés lors d’une opération militaire conjointe avec les troupes de la République démocratique du Congo contre des rebelles dans l’est du pays, a annoncé jeudi l’ONU. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné, dans un communiqué, « l’assassinat de six Casques bleus malawites et un Casque bleu tanzanien de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) ».

Ces soldats de la paix ont été tués pendant l’offensive mercredi contre des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), qui sévissent dans la région de Beni et des environs, dans le Nord-Kivu.

« Les informations initiales indiquent que 10 Casques bleus supplémentaires ont été blessés et un autre est porté disparu », a rapporté Stéphane Dujarric, porte-parole de l’ONU, ajoutant que plusieurs militaires congolais avaient également été tués ou touchés pendant les opérations.

Le porte-parole a refusé de donner davantage de détails sur l’opération conjointe, liant tout de même cette offensive à la lutte contre le retour du virus Ebola.

« Comme vous le savez, il y a une épidémie d’Ebola dans cette zone et l’insécurité est un obstacle à la réponse à cette épidémie », a-t-il estimé.

Depuis octobre 2014, les rebelles de l’ADF sont tenus responsables du massacre de plusieurs centaines de civils et de 15 Casques bleus tanzaniens début décembre dans la région de Beni (Nord-Kivu).

La mission de maintien de la paix de l’ONU, la Monusco, compte environ 17.000 personnes dans ses rangs.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos