RDC : Les sept leaders de l’opposition à huis clos pour désigner le candidat unique

RDC : Les sept leaders de l’opposition à huis clos pour désigner le candidat unique

Les sept leaders de l’opposition sont entrés en négociations directes, à l’abri de tous, pour la désignation du candidat unique de l’opposition ce samedi après-midi.

« Ce samedi matin, les techniciens des partis politiques qui ont travaillé sur l’accord signé en Afrique du Sud il y a deux semaines et les sept leaders politiques ont repris ce texte pour l’amener et l’affiner », explique un des lieutenants présents à Genève. « il y a eu ainsi des avancées significatives sur la répartition des tâches entre les candidats, sur le programme avant et après le scrutin, le refus de la machine à voter a été répété ainsi que la nécessité de revoir le fichier électoral, il a aussi été évoqué les scénarios éventuels après le 23 décembre « , confirme un autre cadre présent dans la ville suisse.

« Les choses avancent bien mais il est évident que la question essentielle, celle du candidat unique n’a pas encore été tranchée », prolonge un troisième interlocuteur qui explique que la facilitation, entre les mains de la fondation Koffi Annan, « a décidé d’exfiltrer les sept leaders politiques de leur hôtel pour qu’ils se retrouvent à huis-clos à partir de ce samedi en milieu d’après-midi. » 

Les sept leaders ont donc entamé la dernière ligne droite. Différents scénarios sont sur a table, l’un d’eux, consisteraient à laisser les quatre leaders dont la candidature a été enregistrée (Tshisekedi, Katumbi, Matungulu et Fayulu) à négocier entre eux avant qu’ils ne votent par bulletin secret pour désigner le candidat ou un ticket de deux candidats. Une autre piste serait de laisser les sept candidats voter, à bulletin secret, en cherchant d’abord l’unanimité sur un nom (ce qui semble très compliqué), avant ed passer à la majorité qualifiée ou simple.

« Le facilitateur à différents atouts dans sa manche. On sent que nous vivons des moments essentiels pour l’avenir de notre pays mais les sept leaders savent que 80 millions de Congolais sont penchés au-dessus de leurs épaules. On a bon espoir d’avoir un nom dans les prochaines heures », termine un de nos interlocuteurs

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos