RDC : Ramazani Shadary se moque de la loi électorale

RDC : Ramazani Shadary se moque de la loi électorale

Les plaintes de l’opposition, la loi électorale et même la Constitution, le FCC et son candidat Emmanuel Shadary Ramazani ns’en moquent éperdument.

Jeudi, le candidat de la majorité présidentielle a atterri en jet privé sur l’aéroport de Bipemba, à Mbuji Mayi, la capitale du Kasaï orientale, pour les besoins de sa campagne – qui officiellement ne devait débuter que le 23 novembre.

Dans sa suite, le candidat emmenait le ministres de l’Economie, le ministre de l’Energie et le ministre près du Premier ministre et ce en dépit et de la loi électorale et de la Constitution qui interdisent aux mandataires publics de s’engager au profit d’un candidat ou d’un parti sous peine d’être invalidé.

Evidemment, en République démocratique du Congo, les instances chargées d’examiner ces dossiers sont la Commission électorale nationale indépendante et la Cour Suprême? Deux instances dont on peut légitimement douter de la neutralité.

Le FCC et son candidat continuent donc  de violer allègrement la loi électorale et la Constitution.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos