RDC: la détention de 17 militants prolongée faute de paiement de la caution

RDC: la détention de 17 militants prolongée faute de paiement de la caution

Dix-sept jeunes militants pro-démocratie arrêtés il y a cinq jours ont vu leur détention prolongée mardi pour n’avoir pas payé la caution leur permettant une libération provisoire par la justice de la République démocratique du Congo, a annoncé leur avocat. « Le tribunal n’ayant pas accédé à notre demande de libération conditionnelle, nous avons obtenu du parquet qu’il soit accordé aux activistes du mouvement Vigilance citoyenne (Vici), une libération provisoire contre paiement d’une caution de 50 dollars par personne », a déclaré leur avocat Me Donald Kabasele.

Mais « comme ils n’ont pas pu réunir cet argent, qui est une exigence légale, le parquet les a maintenus en détention. », a ajouté l’avocat.

« Où ces jeunes étudiants et sans emploi trouveront-ils l’argent de la caution? Ces jeunes doivent être simplement libérés parce qu’ils n’ont commis aucune infraction à la loi », a déclaré à l’AFP Emmanuel Cole, président d’une ONG congolaise de défense des droits de l’Homme, « Les amis de Bill Clinton pour la paix ».

« Piétinée par des policiers lors de son interpellation, la jeune militante Rosy Kabala a été transférée dans un centre médical pour y suivre des soins appropriés », a indiqué M. Cole, présent au parquet de Kinshasa/Kalamu où ces activistes sont en détention.

Jeudi, 18 membres de Vici avaient été interpellés alors qu’ils participaient à une campagne d’éducation civique et électorale. L’un d’entre eux a été libéré le lendemain après avoir brandi sa carte officielle de défenseur des droits de l’Homme.

Lundi, leur mouvement avait annoncé que les 17 jeunes activistes avaient arrêté de s’alimenter pour protester contre leur « détention arbitraire ».​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos