La dépouille du dernier roi du Burundi reste en Suisse

La dépouille du dernier roi du Burundi reste en Suisse

Quarante ans après la mort en Suisse de l’ex-roi Mwambutsa IV du Burundi (1912-1977), la justice helvète a définitivement tranché sur le sort de sa dépouille, qui restera inhumée à Meyrin, près de Genève.

Le Tribunal fédéral (TF), la plus haute instance juridique de la Suisse, a en effet confirmé un verdict de la justice genevoise, qui avait arbitré en 2016 un litige entre des proches du défunt.

L’ex-roi, renversé en 1966 après 50 ans de règne, s’était exilé en Suisse, où il est mort en 1977. Dans son testament, il avait souhaité que sa dépouille ne soit transportée au Burundi à aucun prix.

Une affaire de prestige pour Nkurunziza

En 2012, les restes de Mwambutsa IV avaient été exhumés, à la demande d’une de ses filles et du gouvernement burundais, pour être rapatriés afin que des funérailles nationales soient organisés dans son pays d’origine. Le président Pierre Nkurunziza comptait en retirer du prestige.

Mais une nièce du roi défunt s’était opposée à ce transfert. La Cour de justice du canton de Genève lui avait donné raison dans un jugement tombé en octobre dernier.

Pendant toute la durée de la bataille juridique entre les proches de l’ex-monarque, la dépouille de Mwambutsa IV est restée entreposée dans une chambre froide, aux pompes funèbres de Genève.

Saisi en dernière instance par la fille de l’ex-roi, le Tribunal fédéral a rejeté ce recours. Les considérants de sa décision seront publiés ultérieurement.

Que pensez-vous de cet article?