Le Sud-Kivu marche contre la « machine à voter »

Le Sud-Kivu marche contre la « machine à voter »

Par Esther Nsapu, correspondante à l’Est de la RDC

Les partis politiques d’opposition de la province du Sud-Kivu disent NON à la machine à voter. Ils l’ont dit haut et fort ce vendredi 26 octobre au cours d’une marche pacifique qui a eu lieu en ville de Bukavu. Encadrée par la police nationale congolaise, cette marche de contestation a été sanctionnée par la remise d’un mémorandum qui a été déposé au bureau de la Ceni.

Face aux prérogatives de la commission électorale nationale d’organiser les élections libres, transparentes démocratiques et consensuelles, les partis politiques d’opposition du Sud-Kivu pensent que le vote électronique est illégal car la machine à voter n’est mentionnée ni dans la constitution ni dans la loi électorale. Ils estiment que 98% de la population congolaise n’a pas encore expérimenté la machine à voter et cela à quelques semaines des élections.

D’après Christopher Bisimwa, vice président du G7 en province du Sud-Kivu, « le vote par la machine à voter  n’offre pas la garantie d’un processus électoral crédible, démocratique et transparent car en dépit du fait que les présidents des bureaux de vote n’auront qu’un seul bulletin vert ne rassure en rien que le vote ne pourrait continuer en l’absence des témoins et des observateurs après la fermeture officielle des bureaux de vote. C’est l’une des raison de dire non à la machine à voter, machine à voler et machine à conflit ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos