RDC : Des milliers d’opposants dans les rues de Kinshasa

RDC : Des milliers d’opposants dans les rues de Kinshasa

L’absence de l’UDPS, les mots de Félix Tshisekedi sur la machine à voter et les rumeurs sur des containers disparus largeme,nt commentés dans les rangs des manifestants.

Les manifestants de l’opposition politique congolaise, rejoints par les mouvements citoyens, se sont mis en marche à Kinshasa. L’itinéraire prévoit de les mener de l’échangeur de Limete jusu’aux abords du stade des Martyrs, sur le boulevard Triomphal.

Aux premiers rangs des manifestants, Pierre Lumbi, Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, , Fidele Babala ou encore Claudel Lubaya.

« L’objectif est de démontrer que le peuple ne veut pas d’un scrutin pipé d’avance. Personne n’a confiance dans ces machines à voter. Personne n’a jamais demandé à ce qu’on utilise de telles machines et, d’ailleurs, comme l’a rappelé le CLC, la constitution congolaise interdit l’utilisation de ces machines », explique un manifestant.

« L’objectif est aussi de montrer que nous sommes sensibilisés, et pas seulement à Kinshasa, pour aller aux élections. Il ne s’agit pas d’appeler à un boycott. Nous voulons des élections, mais nous voulons que la voix des Congolais soit entendue et respectée », ajoute un autre manifestant qui se trouve à ses côtés.

Les mouvements citoyens se sont joints au mouvement. « Ce n’est pas qu’un combat de l’opposition politique. Nous avons voulu un scrutin démocratique et transparent. C’est la seule chose que nous demandons et nous avons prouvé, depuis plusieurs années, que nous sommes déterminés à nous battre pour atteindre notre objectif. Kabila ne peut prétedre qu’il a une chance de remporter ce scrutin s’il se déroule normalement. Le peuple congolais est fatigué de lui, de ses combines et de ses petits amis qui ne pensent qu’à s’enrichir sur le dos du peuple congolais. »

Méfiance

Parmi les manifestants, une rumeur est largement commentée, un navire transportant des containers avec des machines à voter aurait dû affronter une tempête et aurait perdu une partie de son contenu dans l’océan. « Ce n’est qu’une rumeur, commente un manifestant, mais nous sommes très attentifs. Il n’est pas encore certain que ces élections auront lieu. Il faut s’attendre à tout avec ce pouvoir. Face à la détermination du peuple, il est capable de multiplier les tricheries pour reporter encore les élections« .

L’absence de l’UDPS

Autre sujet largement commenté, l’absence de l’UDPS. « Incompréhensible« , pour les manifestants dont certains brandissaient des calicots reprenant les mots de Félix Tshisekedi dans un tweet daté du 18 juin dernier. Le patron de l’UDPS réagissait alors à une information distillée par Télé50. Il écrivait : « Je tiens à dénoncer cette manipulation (de Télé50) en réaffirmant mon rejet absolu de la « machine à voter » et de conclure son tweet par : « Rira bien qui rira… »

« Des propos qui pourraient faire sourire si la situation n’était pas aussi sombre », explique un autre manifestant. « L’UDPS joue un jeu dangereux. Le parti n’a rien à gagner en faisant bande à part… sauf s’ils veulent faire le jeu de la majorité présidentielle. On gagnera si on est soudé« 

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos