This is Congo, le documentaire de McCabe au Festival des Libertés

This is Congo, le documentaire de McCabe au Festival des Libertés

SOLDOUT ! Annonçait le site du Festival des Libertés depuis plusieurs jours pour la projection du documentaire « This is Congo » à Bruxelles. Plus aucune place n’était disponible pour assister à un des événements phares de ce festival, à tel point que certains ont préféré s’asseoir sur les marches des escaliers pour être sûrs de disposer d’un bon angle de vue sur le film.

Malgré la foule et l’agitation bien présentes en cette fin de soirée automnale à Bruxelles, le silence s’est finalement installé dès les premières images du documentaire de Daniel McCabe tournées dans les montagnes féeriques de la République Démocratique du Congo. Des paysages verdoyants à couper le souffle, là où paix et harmonie semblent régner alors que s’annonce pourtant le grondement des conflits armés qui hantent la RDC.

Le général Mamadou Ndala dans les collines de la RDC. Images issues du documentaire « This is Congo » McCabe.

Dans ce documentaire, Daniel McCabe, ancien reporter et photographe de guerre, a choisi de suivre quatre personnes pour offrir une vision globale mais personnifiée de la crise humanitaire en RDC. Le premier personnage dont le nom est falsifié, la voix modifiée et le visage flouté pour des raisons de sécurité, nous raconte, dans un anglais parfait, sa version des faits en tant que colonel haut placé de l’armée. Nous suivons aussi la vie de Bibianne, mère de deux enfants, qui tente de les nourrir et de les éduquer grâce à un trafic de minéraux qu’elle fait passer illégalement au Kenya et au Rwanda. Hakiza Nyantab, homme d’âge mûr, père de plusieurs enfants et tailleur dans son village natal, nous transmet son vécu en tant que victime de guerre et déplacé dans les camps de réfugiés. C’est un homme déterminé, qui fait vivre et ressentir aux spectateurs les horreurs d’une vie précaire, la vie de déplacés arrachés à leurs maisons plus de quatre fois, et la sienne, celle d’un homme parti sans rien emporter sauf sa machine à coudre qui lui permet de gagner « du sel et de l’huile pour mes femmes » et de quoi vivre pour ses enfants quelles que soient les circonstances. On voit en fin du documentaire cet homme à bout de nerfs, meurtri par la perte de deux enfants tués par balles, perdre, à cause du choléra, sa nièce enceinte dont le cercueil, ainsi que celui de son enfant, circuleront dans le camp sous le silence de ceux qui redoutent leur tour. « Au Congo, Dieu nous a abandonné… » dira-t-il, excédé.

Les cercueils de la nièce de Hakiza Nyantab et de son enfants, emmenés jusqu’à la fosse. Images issues du documentaire « This is Congo » de McCabe.

Un élément marquant du documentaire consiste en l’histoire du charismatique général Mamadou Ndala dans sa lutte, dans les années 2012-2013, contre les forces armées M23 dans la région, très riche en minéraux et donc très convoitée, de la ville de Goma. Un homme jeune, optimiste et ambitieux, dévoué à son pays et à son président, Joseph Kabila, qui, malgré la précarité des formations militaires, parfois complètement loufoques, tente avec poigne de former ses hommes et de redonner la vision d’un Congo unifié, solide et prêt à lutter contre ceux qui tentent de lui porter atteinte. Arborant un sourire jusqu’aux oreilles associé à une témérité qui donne envie d’y croire.  On comprend que la population comme le réalisateur y ait cru et que ce dernier ait tenté de donner une place à celui qui a fini assassiné dans sa voiture par une roquette avec ses gardes du corps non loin de Béni en 2014. Une mort dont les circonstances ne sont toujours pas clairement élucidées mais on soupçonne que le meurtre ait été commis par ses propres frères d’armes. Le réalisateur déclare ainsi qu’un ordre d’officiers supérieurs aurait été émis pour commanditer son assassinat.
Suite à sa grande victoire contre les M23, McCabe capte dans son objectif les tensions nées au sein même de l’effectif de l’armée qui refuse d’attribuer cette victoire à Ndala. Car elle serait automatiquement perçue comme une atteinte à la supériorité du chef de l’état. Il semble qu’en RDC, même lorsque l’on soutient le pouvoir en place et qu’on contribue à son succès, être trop considéré par la population suscite rapidement les jalousies et les peurs du pouvoir en place au point que celui-ci décide d’exécuter un des siens.

Mamadou Ndala interviewé par la presse locale. Images issues du documentaire ‘This is Congo » de McCabe.

Le documentaire tente d’expliquer les multiples et infinies tensions entre le pouvoir et les forces armées en RDC mais, en se focalisant essentiellement sur l’une d’entre elles (démantelée en moins de 2 ans), il donne parfois l’impression de survoler beaucoup d’événements sans les aborder en profondeur. Le réalisateur tente de peindre une fresque globale des conflits qui animent le pays, mais ceux-ci sont trop complexes pour être traités aussi rapidement. En outre, les liens, appuyés d’images, établis pour analyser ces conflits, notamment avec la colonisation belge, le génocide Tutsi, Mobutu ou le post-colonialisme, apparaissent comme des raccourcis alors qu’on voudrait en savoir plus et ils confèrent parfois un côté bâclé au documentaire.

Ce film a cependant le grand mérite de tenter de comprendre les réalités vécues par différentes personnalités congolaises qui contrastent avec le potentiel incroyable de ce pays, dont les ressources intarissables ne cessent de faire jalouser les pays du monde entier.

Cinématographiquement, les prises de vue sont magnifiques et, malgré l’horreur et la misère, l’œil du réalisateur réussit à mettre en valeur la douceur, la tendresse et la joie de vivre persistante des Congolais. Certaines scènes sont médusantes car, en tant qu’ancien reporter de guerre, McCabe arrive à se faufiler plusieurs fois derrière le général Ndala et ses hommes en plein combat contre les M23. Le bruit des balles qui filent nous fait frissonner, les tirs de chars nous tétanisent, les prises de vue de Ndala debout et fier au milieu de l’apocalypse sont stupéfiantes. McCabe va jusqu’à démasquer les troupes affalées par terre qui tentent d’éviter de se battre alors que lui-même court derrière des corps qui s’effondrent parfois sous les balles.

Plus fondamentalement, le documentaire cherche à réveiller le public en remettant le Congo et les débats qu’il suscite sur la table pour tenter de comprendre les subtilités de la situation que vit ce pays. Le titre « This is Congo » est emblématique de cette volonté, car comme le souligne le colonel Kasongo (dont le nom est faussé expressément) : «les gens disent toujours ça c’est le Congo… Mais ils ne demandent jamais pourquoi c’est ça le Congo?».

Constance Frère

Enfant de la ville de Goma. Images issues du documentaire « This is Congo » de McCabe.

Vu le succès du documentaire, plusieurs projections vont être prévues en dehors du Festival des Libertés au Théâtre National de Bruxelles. Plus d’infos à venir.

Bande-annonce:

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos