RDC: cinq miliciens et un militaire tués dans une attaque

RDC: cinq miliciens et un militaire tués dans une attaque

Cinq miliciens et un militaire ont été tués lors d’une attaque menée jeudi par des hommes armés contre une position de l’armée congolaise à Isale, au sud du territoire de Beni, dans la province troublée du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo), a rapporté le site d’information Actualité.cd, citant une source militaire.

« Ce matin les Mai-Mai ont attaqué notre position de Isale. Après les combats, nous avons enregistré un blessé dans nos rangs, perdu un militaire et récupéré deux armes du type AK47 (des Kalachnikov, ndlr) sur ces Mai-Mai. De leur côté, en attendant le bilan définitif, nous avons mis hors d’état de nuire cinq de ces assaillants », a affirmé un porte-parole militaire, le capitaine Mak Hazukay. Les Forces armées de la RDC (FARDC) attribuent cette attaque aux miliciens en provenance du territoire de Lubero qui se sont en « progression » vers le territoire de Beni, pour « combattre » les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF).

« Les services nous ont enseigné qu’il y a un mouvement des Mai-Mai qui s’effectue de Lubero vers le territoire de Beni et ceci suite à l’appel lancé à ces jeunes gens par certaines personnalités leur indiquant les égorgeurs de Beni. Cette menace est sérieuse », a ajouté le porte-parole militaire.

Les Mai-Mai sont des groupes « d’autodéfense » constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour lutter contre des combattants ougandais et rwandais. Certains n’ont jamais désarmé. « Toute progression armée en direction de Beni sera considérée comme une provocation », a prévenu l’armée dans un communiqué signé par le commandant de l’opération Sokola 1 menée contre les groupes armés présents dans cette région, le général Marcel Mbangu. Beni est le fief du groupe armé ADF (Allied Democratic Forces) qui multiplie les attaques contre des civils, compliquant la riposte sanitaire contre l’épidémie d’Ebola sévissant dans la région.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos