Jupiter, maître de la fournaise congolaise

Jupiter, maître de la fournaise congolaise

Drôle d’oiseau, ce Jupiter Bokondji Ilola. Du genre efflanqué et haut perché, mais avec une voix qui sort des entrailles.

Voilà plus de 30 ans qu’il traîne sa dégaine de général insoumis au Congo, un look que n’aurait pas renié le Don Quichotte de Cervantes en guerre contre les injustices de toutes sortes. Il y a d’ailleurs chez lui quelque chose de l’ordre de la révolte bien pensée : dans sa musique et dans ses textes aussi.
De Berlin-Est à Kinshasa
Fils de diplomate, celui qui s’appelle alors Jean-Pierre Bokondji garde la trace de ses années d’adolescence passées en Allemagne de l’Est, jusque dans cette veste à épaulettes qui lui donne des allures d’officier de l’armée rouge. Une dégaine et un mental d’acier qui ne l’ont pas quitté à travers ses années de débrouille, lorsque son sens du rythme et sa voix de basse étaient les seuls repères sur une route semée d’embûches, mais aussi de multiples rencontres.
Ce brassage – mêlant musiques traditionnelles congolaises et multiples influences occidentales (rock, soul, funk) – explose dans “Hotel Univers”, son premier album édité en 2013. Aujourd’hui, il revient avec “Kin Sonic” et impose à nouveau ce son tellurique qui a fait de lui l’un des pionniers de l’afrobeat : percussions hypnotiques et guitares saturées, envolées de claviers, un son “sur-caféiné”
venu en droite ligne des artères les plus trépidantes de Kinshasa.
Brassages et collaborations
Son album sent bon la transe et s’inscrit parfois jusque dans le cœur des muscles : “Ofakombolo”, “Nzele Momi”, “Ekombe”. Il y pose sa voix rocailleuse et son rire tonitruant, une musique qui secoue les tréfonds de l’âme et trahit son pouls fiévreux de percussionniste. Jupiter n’oublie pas de proposer aussi des plages d’accalmie, propices à la réflexion avec “Le temps passé”, où l’on reconnaît la voix de Sandrine Bonnaire. Ce n’est pas la seule invitée de marque de l’opus: on y retrouve Damon Albarn, rencontré via le projet “Africa Express”, on y entend le violon de Warren Ellis, complice de Nick Cave, et on découvre la très belle pochette dessinée par Robert “3D” Del Naja de Massive Attack. Le 23/03, Jupiter sera sur scène à l’AB.
Kin Sonic, 1 CD Zamora Label

Que pensez-vous de cet article?