RDC: plainte de candidats contre les avantages dont bénéficie Ramazani Shadary

RDC: plainte de candidats contre les avantages dont bénéficie Ramazani Shadary

Par MFC.
Sept candidats à la présidentielle du 23 décembre ont publié une déclaration commune à Kinshasa, mardi, pour protester contre les avantages dont bénéficie le candidat du régime, Emmanuel Ramazani Shadary, par rapport à ses concurrents.

Sept des 21 candidats admis à concourir à la présidentielle du 23 décembre ont publié mardi une déclaration commune. Il s’agit de Marie Josée Ifoku Mputu, Sylvain Maurice Masheke Ngerakueyi, Théodore Ngoy Ilunga wa Senga, Yves Mpunga, Gabriel Mokia Mandemo, Seth Kikuni Masudi et Radjabo Mbira Tebabho Soborabo.

Ils y dénoncent les avantages matériels provenant de l’Etat dont bénéficie Emmanuel Ramazani Shadary, candidat

du régime sous l’étiquette Front commun pour le Congo (FCC). Ils évoquent des voitures de police avec gyrophare et des véhicules de l’armée, avec leur personnel. Ils exigent du président hors mandat Joseph Kabila et de son gouvernement le retrait de ces avantages ou d’en doter les vingt autres candidats également.

Les sept candidats demandent aussi au chef de l’Etat et à son gouvernement d’interdire aux membres du gouvernement, aux autorités provinciales, urbaines, municipales et locales de faire campagne pour le candidat du FCC en profitant de leur position et de moyens de l’Etat. Et d’interdire à toutes les institutions, dont les universités, de se mettre au service du candidat Ramazani Shadary.

Ce dernier fait l’objet de sanctions de l’Union européenne depuis mai 2017 en raison de son rôle dans la sanglante répression au Kasaï et au Kongo-central lorsqu’il était ministre de l’Intérieur. Depuis février 2018, il est également frappé par des sanctions de la Suisse.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos